Ebola: «Tout faire pour éviter que des personnes rentrent avec la maladie dans notre pays», Eva Marie Coll Seck

Le Sénégal sur le pied de guerre. Le virus Ebola faisant des ravages en Guinée Conakry avec 79 morts, il s'agit de tout faire pour éviter que des personnes atteintes ne franchissent les frontières de notre pays, selon le ministre de la santé, Eva Marie Coll Seck.



Après la Guinée Conakry ou le virus Ebola a fait, selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), 79 morts pour près d’une centaine de victimes, 6 cas suspects de fièvre Ebola ont été diagnostiqués au Libéria. En effet, selon les informations reçues émanant du ministre de la santé du Libéria, parmi ces 6 cas il y a eu 5 morts près de la frontière avec la Guinée d’où la maladie est partie.

Conscient de la gravité de la situation, le gouvernement du Sénégal a mis sur pied des dispositions préventives afin de barrer la route à cette maladie mortelle à propagation rapide. «On va expliquer aux gens, en réalité, qu’il ne faut pas aussi de dire c’est la catastrophe car il n’y a pas d’Ebola au Sénégal et nous sommes en train de tout faire pour mobiliser les gouverneurs, les préfets, les services régionaux de la santé, le service d’hygiène pour qu’il y ait des mesures au moins de dépistage et de prévention pour éviter que des personnes rentrent avec la maladie dans notre pays » déclare le ministre de la santé et de l’Action social, Eva Marie Coll Seck.

Le ministre de la santé n’exclut d’ailleurs pas la fermeture de certains marchés frontaliers de la Guinée pour mieux contrôler les entrées au Sénégal. 

Khadidiatou Penda Guindo (stagiaire)

Mardi 25 Mars 2014 - 12:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter