Ebola: Un don de 35 millions de dollars du Roi Abdullah d’Arabie saoudite



Ebola: Un don de 35 millions de dollars du Roi Abdullah d’Arabie saoudite
 Le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi d’Arabie saoudite Abdullah bin Abdulaziz Al Saoud, a fait un don de 35 millions de dollars américain aux pays d’Afrique de l’Ouest atteints par la maladie à virus Ebola. Dans une déclaration à la presse à cette occasion, le président de la Banque islamique de développement (BID) a indiqué que le programme (lancé par le Roi et exécuté par la BID) de lutte contre la maladie à virus Ebola, comprend les éléments suivants: Fourniture aux écoles de capteurs thermiques et d’équipements de dépistage pour l’identification des malades atteints par le virus et leur traitement, freinant aussi par-là la transmission de la maladie à d’autres personnes. Une fois dotées des équipements nécessaires, les écoles pourront être rouvertes pour cette année académique et pourront pratiquer sur les élèves et les étudiants des tests de dépistage pour s’assurer de l’absence d’infection, rassurant ainsi les parents que leurs enfants sont convenablement protégés.

 
Fourniture aux aéroports, gares ferroviaires et stations de bus de transport en commun de capteurs thermiques et d’équipements de dépistage qui permettront de repérer les personnes atteintes et de les traiter dès les premiers stades de la maladie. Mise en place dans chacun des trois pays touchés, à savoir la Sierra Leone, la Guinée et le Libéria, d’un centre médical spécialisé pour prendre en charge les cas suspects, notamment parmi les élèves, les personnels des écoles, des hôpitaux et des stations de transport en commun, et parmi les personnes fréquentant des endroits publics susceptibles de constituer des lieux de transmission. Dans ces centres, des tests seront réalisés et, s’ils s’avèrent malheureusement positifs, les patients seront évacués vers des établissements spécialisés.

 

Création d’un centre de traitement spécialisé au Mali où la maladie est apparue mais ne s’est heureusement pas encore propagée. Le centre viendra renforcer les capacités des autorités maliennes à faire face à d’éventuelles épidémies. Le Président de la Banque islamique de développement, Dr Ahmad Mohamad Ali, a indiqué que le don du Serviteur des deux Saintes Mosquées constitue un apport précieux aux appuis que le monde islamique donne à l’effort mondial de lutte contre cette maladie. Il a également confirmé que les équipements de dépistage qui seront acquis par le don aideront à rouvrir rapidement les écoles dans les pays concernés. Quant aux nouveaux centres de soins, il a indiqué qu’ils renforceront les infrastructures de lutte contre la maladie et permettront de contrer d’éventuelles épidémies qui viendraient à apparaitre dans le futur, à Dieu ne plaise, permettant ainsi de sauver des milliers de vies et d’éloigner le risque d’infection.

 

Par ailleurs, Dr Ahmad Ali a exprimé ses souhaits qu’Allah accorde la santé au Serviteur des deux Saintes Mosquées pour lui permettre de faire encore davantage de bien, et de le rétribuer pour son don généreux, citant le verset coranique « Et quiconque sauve une seule vie humaine est considéré comme ayant sauvé l’humanité tout entière », avant de conclure en priant pour le prompt rétablissement des malades et pour la protection des populations et des pays contre toute maladie.


Distribué par APO (African Press Organization) pour la Banque islamique de développement (BID).

 



Jeudi 11 Décembre 2014 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter