Ebola au Sénégal : une autre épée de Damoclès tombe

Ce sont en ces termes que le ministre de la Santé et de l’Action sociale l’a, elle-même nommée. Ce, au cours du point de presse tenu à l’instant au dit ministère. « L’épée de Damoclès qui était celle de comment vont se comporter les personnes qui sont entrés en contact du malade qui a été diagnostiqué», dit Eva Marie Coll Seck qui indique que le suivi des cas a pris fin hier jeudi à minuit. Résultat : « Aucun de ces sujets n’a développé la maladie pendant la période d’observation ». Du coup, « le risque de dissémination de la fièvre à virus Ebola à partir du cas importé est en conséquence nul pour notre pays ». Au nombre de 74 personnes, il s’agit de 40 agents de santé dont cinq (5) médecins et 34 membres de la famille de l’étudiant Guinéen et de ses colocataires, liste la tutelle qui annonce le retour imminent du patient dans son pays d’origine.



Ebola au Sénégal : une autre épée de Damoclès tombe
C’est en substance ce que note le communiqué n°7 sur la fièvre à virus Ebola. Lu par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Coll Seck confirme la bonne nouvelle: "le risque de dissémination est nul pour notre pays". Ceci, après que « le suivi des sujets contacts du cas confirmé et importé de maladie à virus Ebola a pris fin le jeudi 18 septembre 2014 à minuit". Le nombre finalement porté à 74 à partir de la 14e journée, les personnes suivies étaient composées de 40 agents de santé dont cinq (5) médecins et 34 membres de la famille du jeune Guinée et ses colocataires, tous mis en quarantaine. 
 

Bénéficiant d’un suivi bi-quotidien avec une prise systématique de la température, aucun cas n’a développé la maladie.  Malgré la bonne nouvelle, le dispositif d’alerte reste toutefois à son niveau le plus élevé, déclare le ministre de la Santé et de l’Action sociale qui indique que «le gouvernement prend toutes les dispositions préventives et curatives, le cas échéant ». Pour l’heure, poursuit la tutelle, le patient a manifesté sa volonté de rejoindre sa famille en Guinée. Sur ce point, « il est en train de bénéficier d’une assistance appropriée pour pouvoir accéder à son vœu. Tous les contacts diplomatiques sont en train d’être activés pour ce faire ».


Par ailleurs, affirme Eva Marie Coll Seck ayant accepté de mettre en branle un corridor humanitaire, une réunion sur la question, tous les niveaux de procédures, d’hygiène, d’assainissement et de contrôles au niveau des frontières, tout ce travail est fait. Nous sommes en train de discuter des partenaires de Médecins sans frontières et du PAM pour essayer de voir comment nous pourrions développer ce corridor humanitaire.
Le ministre de la Santé et de l’Action sociale se dit satisfaite pour la mobilisation nationale dans la lutte contre l’Ebola. Elle ne manque pas de lancer un appel à l’endroit des populations à « surmonter la panique » et contre Xénophobie qui s’est développée après l’annonce du cas importé en provenance de la Guinée.
 

"Le Sénégal est solidaires des pays frères qui ont sont en proie à la maladie. Vive la Solidarité au niveau de la Sous-région, de l'Afrique et mondial car c'est ça que nous attendons de tout le monde», conclura-t-elle. Eva Marie Coll Seck s’est prononcée en marge d’une remise de dons de Samsung de gants, de thermomètres, masques,…Un geste salué par la tutelle qui parle de "responsabilité sociétale du secteur privé" qui n'est pas en reste dans la "mobilisation pour aider le Sénégal dans sa riposte efficace". 


Vendredi 19 Septembre 2014 - 14:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter