Ebola: la Guinée s’explique sur l’exportation du virus à Dakar – la famille du jeune étudiant décimée quasiment

La famille de l’étudiant Guinéen hospitalisé à Dakar a été quasiment décimée par l’épidémie à fièvre hémoragique Ebola. Son frère, sa mère, une de ses soeurs ont succombé au virus tandis que deux membres de sa famille sont internés au centre de traitement Ebola. Les autorités sanitaires Guinéennes ont expliqué comment leur ressortissant s’est retrouvé à transporter le virus au Sénégal.



Ebola: la Guinée s’explique sur l’exportation du virus à Dakar – la famille du jeune étudiant décimée quasiment
Samedi, en faisant le point sur l'épidémie de la fièvre hémorragique, la Guinée s'est aussi prononcée sur l'exportation du virus chez son voisin le Sénégal. Tout a commencé le 08 août dernier, selon le Comité national de riposte à Ebola.
 
À la base, un étudiant guinéen de l'université " Général Lansana Conté de Sonfonia ",  l'une des deux universités publiques de la capitale a eu un contact le 08 août à Forécariah (ville à la frontière de la Sierra Leone),  avec son jeune frère venu de la Sierra Leone. Ce dernier est décédé le 10 août dans le village de Laya (Forécariah), et son enterrement a eu lieu le lendemain de sa mort.

Le 15 août 2014,  l'étudiant a quitté  la Guinée pour le Sénégal pour y passer ses vacances. 
 
 
Déjà orphelin de mère 
 
 
Les investigations menées dans la famille ont permis de comprendre que la maman a commencé à  présenter des signes d'Ebola, cinq jours après le décès de son fils.  Et, elle a été hospitalisée à l'hôpital préfectoral de Forécariah le 22 août 2014. C'est à la suite de son hospitalisation que le centre de traitement Ebola de Conakry a été alerté. Le 26 août, une équipe a été dépêchée sur les lieux. La mère et quatre membres de sa famille ont été transférées au Centre de traitement le même jour. Malheureusement, elle a succombé à la maladie le 27 août.  Une de ses filles la suivra le lendemain.
 
 
Une autre de ses filles présentant des signes évocateurs a eu un échantillon négatif. Mais des examens approfondis seraient en cours. Par contre, selon le Comité de riposte, deux de  ses frères ayant eu des échantillons positifs sont actuellement isolés au centre de traitement d'Ebola. Et les contacts sont en cours de recensement.
Ibrahima Lissa FAYE avec Guineenews.org


Lundi 1 Septembre 2014 - 15:52




1.Posté par Leuk le 01/09/2014 20:26
Hélas !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter