Ebola : le Sénégal ferme ses frontières avec la Guinée

Le Sénégal a momentanément fermé ses frontières avec la Guinée, en raison de la présence de la fièvre Ebola dans ce pays voisin.



Du matériel de protection contre le virus Ebola, dans un magasin de l'ONG Médecins sans frontières, à Conakry
Du matériel de protection contre le virus Ebola, dans un magasin de l'ONG Médecins sans frontières, à Conakry

"Le ministre de l'Intérieur informe les populations qu'en raison de la fièvre Ebola qui sévit en République de Guinée et dans le cadre des mesures de prévention, les frontières des régions de Kolda (Sud) et de Kédougou (Sud-est) avec ce pays voisin sont fermées jusqu'à nouvel ordre", rapporte l’agence officielle sénégalaise APS.

Les régions de Kolda et de Kédougou sont des points de passage très fréquentés en temps normal par des commerçants et forains, surtout le jour d'animation du marché hebdomadaire rassemblant des milliers de personnes des deux pays et d'autres Etats voisins.

"Les gouverneurs de ces régions ont pris toutes les mesures nécessaires pour l'application effective de cette décision", précise le ministère de l’Intérieur.

Les derniers chiffres du ministère guinéen de la Santé, publiés avant la révélation de la présence du virus Ebola à Conakry, indiquaient que 88 cas de fièvre hémorragique virale étaient détectés dans le Sud du pays.

Selon le ministère de la Santé, 63 personnes sont décédées depuis le mois de janvier, soit un taux de létalité de 71,5%.

La ville de Guéckédou est la plus affectée avec 45 décès sur 61 cas, suivie des villes de Macenta (12 décès sur 19 cas) Kissidougou (5 décès sur 7 cas), et Kankan avec un cas mortel.

L'Union européenne a promis de donner 500.000 euros à la Guinée, pour l’aider à contenir la maladie. La fièvre touche également le Libéria et la Sierra Leone.


Dépêche

Dimanche 30 Mars 2014 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter