Ebola: le redoutable, « MONSTRE » vient de déposer ,ses baluchons au Sénégal. Qu'en pensent les Sénégalais...

Après la Sierra Léone, le Liberia, le Nigeria, la Guinée, Ebola dit bonjour au Sénégal. Cette terrible nouvelle ne laisse pas indifférents les Sénégalais qui ont donné leurs avis...



Ebola: le redoutable, « MONSTRE » vient de déposer ,ses baluchons au Sénégal. Qu'en pensent les Sénégalais...
Après plusieurs mesures de sécurités prises par le ministère de la Santé pour barrer la route à EBOLA, le virus est bel et bien présent dans le sol sénégalais. Une arrivée qui n'enchante pas du toute la population sénégalaise sachant le "monstre" séme la mort partout où il passe. Pour rappeler, l'Organisation mondiale de la santé a dénombré plus de 3 069 cas d'Ebola, dont 1 552 décès dans son dernier rapport, et il annonce qu'à terme, les victimes d'Ebola pourront atteindre les 20 000.

Pressafrik.com a tendu son micro à la population pour avoir leur impression sur la question.

Amadou Sow, un étudiant en master au département de Géographie affirme ne pas être surpris par la présence du virus au Sénégal. Il poursuit, le Sénégal est trop vulnérable de par sa situation géographique par rapport aux pays touchés.

Ce qui fait qu'il y a moins de chance que le virus n'entre pas. Pour autant, il dénonce la stratégie de l'Etat qui, selon lui a tardé à réagir face à la menace. C'est dans cette perspective qu'il invite l'Etat à prendre toutes les dispositions nécessaires pour permettre aux Sénégalais de vivre en quiétude. « La fermeture des frontières avec les pays touchés était une demande sociale », lance-t-il.

Plus loin à Fadia, khoudia dit être choquée à la suite de l'annonce. « Je n'arrive pas à croire que le virus est présent au Sénégal. Mais elle dit être consciente de la gravité de la situation raison pour laquelle elle se réserve de donner la main en saluant ». Elle aborde dans le même sens qu'Amadou Sow. Cependant, elle en profite pour donner des directives à suivre pour limiter les dégâts. Je pense qu'il faut déployer une équipe médicale dans les secteurs les plus vulnérables afin de barrer la route au virus.

Cheikh Badiane un habitant des parcelles assainies dit avoir peur avant d'ajouter que le Sénégal ne peut pas faire face à cette situation, car selon lui le Nigeria est plus riche que le Sénégal.Si le Nigeria ne peut pas gérer la situation comment  notre pays parviendra à le faire. C'est une lutte qui nécessite des moyens financiers et humains, s'inquiète l'homme. Toutefois en bon croyant, il pense que le bon Dieu nous viendra en aide.


Dimanche 31 Août 2014 - 19:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter