Ebola peut "ressurgir"

La vigilance doit demeurer, dans tous les pays, y compris au Liberia, qui a mis fin à l’épidémie de fièvre Ebola, affirme le médecin Peter Piot, qui est à l'origine de la découverte du virus Ebola en 1976.



Il faut continuer à travailler à un vaccin contre la fièvre Ebola, dit le docteur Peter Piot.
Il faut continuer à travailler à un vaccin contre la fièvre Ebola, dit le docteur Peter Piot.

"Il faudra bien profiler chaque cas de fièvre et chaque personne présentant des symptômes", a recommandé le docteur Piot dans un entretien à la BBC.

La transmission sexuelle peut être une source de contagion de la fièvre Ebola, a-t-il signalé.

"Il faut aussi étudier les possibilités de réimportation de la maladie entre les pays voisins. Le foyer du virus se trouve dans une catégorie de chauve-souris. La maladie peut donc ressurgir aussi longtemps que ces chauve-souris existeront. On n’y peut rien", a expliqué Peter Piot.

"Ce qui est évitable..."

La fièvre Ebola est inévitable, mais il est possible d’en éviter l’épidémie, selon lui. "Ce qui est évitable, ce sont les épidémies. C’est pourquoi il faut poursuivre le travail de développement d’un vaccin, qui permettrait de protéger les gens contre cette maladie", a-t-il souligné.

L’épidémie de fièvre Ebola est finie au Liberia, où de nouveaux cas n’ont pas été signalés depuis 42 jours, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce samedi.

De fin 2013 à maintenant, la maladie a fait environ 11 mille morts en Afrique de l’Ouest, dont quelque 4.700 au Liberia.

Elle est encore présente en Guinée et en Sierra Leone.


BBC Afrique

Dimanche 10 Mai 2015 - 05:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter