Ebola : premiers cas à Monrovia

Sept personnes sont mortes de la fièvre hémorragique dans la capitale du Liberia, ont indiqué les services de santé du pays mardi.



Dans la région, c'est la Guinée qui recense le plus de victimes de la fièvre, avec 208 morts.
Dans la région, c'est la Guinée qui recense le plus de victimes de la fièvre, avec 208 morts.

C'est la première fois que Monrovia est touchée par la maladie depuis le début de l'épidémie dans trois pays ouest-africains.

Dans la région, c'est la Guinée qui recense le plus de victimes de la fièvre, avec 208 morts.Parmi les personnes décédées se trouvent une infirmière et quatre personnes du même foyer, dont un nourrisson.

Il n'y a pas de traitement ou de vaccin contre Ebola, l'un des virus les plus mortels au monde.

Selon le ministre adjoint à la Santé du Liberia, Tolbert Nyenswah, l'infirmière atteinte est décédée samedi à l'hôpital public Redemption, situé dans le bidonville très densément peuplé de New Kru Town, dans la partie ouest de Monrovia.

"Lorsque nous avons eu la confirmation que l'infirmière était atteinte de la maladie, nous l'avons isolée et nous avons débuté les traitements. Mais elle est quand même décédée », a déclaré Nyenswah sur une radio locale.

Une femme venue de Sierra Leone a également succombé à la maladie à Monrovia, a-t-il ajouté.

"Elle a contaminé plusieurs personnes de son foyer", causant la mort de deux proches et d'un nourrisson.


Dépêche

Mercredi 18 Juin 2014 - 08:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter