Ebola tue trois personnes au Mali : Abdoulaye Daouda Diallo et Eva Marie Coll Seck agissent

Trois décès du fait d’Ebola ont été enregistrés au Mali. Au moment où un communiqué du ministère malien de la Santé, fait part de « plus de 250 personnes sous surveillance ». Une situation qui ne laisse pas de marbre les autorités sénégalaises notamment le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Eva Marie Coll Seck et celui de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo qui parle des mesures prises.



En effet, même si des mesures de fermeture de frontières, ne sont pas en vue selon le ministre de l’Intérieur, le Sénégal est conscient du danger. Sur la question sur les ondes de la Rfm, Abdoulaye Daouda Diallo de dire que «pour le moment quand même la situation n’est pas aussi critique » « que celle que nous vivons dans les trois pays » que sont la Guinée, Libéria et la Sierra Léone ». Du coup, On va apprécier et voir ce que cela donnera dans les jours à venir. Mais pour le moment, il y a aucune mesure qui envisage la fermeture des frontières.


Sauf justement le fait d’y renforcer la surveillance », assure la tutelle qui indique que :  «Là, avec le ministre de la Santé, nous avons renforcé le dispositif sanitaire pour beaucoup plus de contrôle, le même cas est conservé au niveau de la frontière avec la Guinée. En même temps qu’au niveau de l’aéroport où un dispositif spécial a été déjà mis en place ».


En effet, il s’agit de pas moins de trois (3) décès enregistrés au Mali. Personnes qui ont été victimes d’Ebola. Ce, sur quatre (4) cas testés positifs suite à l’arrivée d’un Guinéen. Le communiqué du ministre malien de la Santé d’annoncer par ailleurs 250 personnes en surveillance.  Bilan qui porte à quatre décès au Mali après la mort de la fillette de deux (2) ans, le 24 octobre dernier. 


Samedi 15 Novembre 2014 - 13:15




1.Posté par Leuk le 15/11/2014 15:42
Il ne faudrait pas baisser la garde face à Ebola

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter