Echauffourées à Ndindy : les 11 jeunes arrêtés risquent la Chambre Criminelle

Les choses se corsent pour les 11 jeunes du village de Bohé Baol arrêtés suite aux échauffourées survenues vendredi dernier, qui les avaient opposées aux habitants de Ndient Penc.



Echauffourées à Ndindy : les 11 jeunes arrêtés risquent la Chambre Criminelle
Tout est parti d’une adduction d’eau que les habitants de Ndient Penc avaient vivement dénoncée. Car, considéraient-ils, l’installation des bornes fontaines étaient faite à leur détriment. Cette situation les avaient conduits à refuser de creuser les conduits d’eau reliant leur village à Ndindy,  obligeant le Préfet de la localité à monter au créneau pour faire dire le droit.

Les habitants de Bohé qui ruminaient leur colère ont finalement déversé leur courroux sur Ndient Penc, brûlant 16 cases, 4 tonnes de mil, et 9 kilogrammes de riz.

Très en colère, les villageaois Ndient Penc , munis d’une plainte et des preuves, se sont rendus au Commissariat de Diourbel. Les pandores après enquête, ont mis aux arrêts 11 habitants de Bohé.

Ces derniers ont été présentés ce matin au Procureur, lequel, de l’avis de certaines sources de Sud fm, très au fait du dossier, risquent d’être traduits devant la Chambre Criminelle de Diourbel.

Affaire à suivre.

Ousmane Demba Kane

Lundi 8 Mai 2017 - 16:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter