Éclaboussé par le Rapport de l’OFNAC: le Dg du COUD, Cheikh Oumar Anne porte plainte

Epinglé par la Rapport de l’Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC), le Directeur général du Centre des Oeuvres Universitaires de Dakar (COUD) a décidé de laver son honneur. Et pour ce faire, il annonce une plainte contre la structure dirigée par Nafi Ngom Keïta pour violation du secret professionnel et diffamation. Pour rappel le rapport de l’OFNAC a décelé dans la gestion de Cheikh Oumar Anne, des indices graves et concordants.



Éclaboussé par le Rapport de l’OFNAC: le Dg du COUD, Cheikh Oumar Anne porte plainte
Le directeur général du COUD, Cheikh Oumar Anne a décidé de se laver à grande eau contre les conclusions du rapport de l’OFNAC à son encontre, des conclusions qui l'ont épinglé. Après un point de presse tenu au lendemain de la publication de ce rapport qui accable sa gestion, Cheikh Oumar Anne compte laver «son affront» avec une plainte qu’il a servi l’OFNAC.

L’information a été dévoilée par son avocat, Me Bababcar Ndiaye qui a fait cette déclaration dans un entretien accordé à "l’Observateur". Selon le conseil, l’OFNAC s’est trompé et il y a également «une violation manifeste du principe sacro-saint du contradictoire» dans ce rapport qu’il a publié.

 

Khadim FALL

Mercredi 1 Juin 2016 - 10:58




1.Posté par INDIGNé le 01/06/2016 16:58
e demande au Président de la République de sortir de son mutisme pour arrêter tout ce cirque et l'acharnement dont est victime cette brave dame de Nafy Ngom Keita, qui n'a fait que son travail d'endiguer la corruption dans nos institutions publiques et dans notre administration, avec obligation légale de rendre son rapport publique et au grand jour.
Le Monsieur Âne a été pris la main dans le sac entrain de voler les deniers publiques, il a recruté plus d'une centaine de travailleurs de son village pour venir surcharger un service qui n'en a que faire de ce nombre pléthorique d'employés.
il a fait usage de fausses factures pour achat de costumes pour des étudiants, il a exécuté des dépenses politiques non budgétisées sur les fonds alloués au COUD, il s'est permis ( et le reconnait) de faire des recrutements posthumes et quoi encore...
Après tout cela, il envoie son chien de garde le très nul Birima Jakarlo pour venir insulter cette Dame, et aujourd'hui menace de porter plainte.
Il est temps que le Président de la République intervienne pour arrêter ce cirque, sinon son silence pourrait être interprété comme une complicité, et cela décevra pas moins d'un.
En tout cas, les bailleurs de fonds sont très regardant de son comportement à l'endroit de ce rapport.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter