Economie : Un contrat lie désormais le ministère de l’économie à la douane

Conscient de l’importance du contrat de performance dans le management des administrations, le ministère de l’économie et des finances a pris l’option de proposer aux services et organisations placés sous sa tutelle des contrats de performance en vue de renforcer et pérenniser leur modernisation. Ce contrat qui couvre la période 20116-2013, traduit sous forme d’engagements les objectifs fixés à la direction générale des douanes et les moyens nécessaires pour leur réalisation.



Economie : Un contrat lie désormais le ministère de l’économie à la douane
Il s’agit selon le ministre de l’économie et des finances Abdoulaye Diop de renforcer la douane afin de lui permettre d’atteindre les objectifs qui lui sont fixés. En effet, il s’agit d’abord de renforcer l’efficacité dans l’exécution de la mission fiscale, notamment la liquidation et la perception des droits et taxes, par la rationalisation du contrôle après dédouanement.

Mais aussi de l’avis du directeur généra de la douane, Mouhamadou Mactar Cissé de mettre en place un dispositif de surveillance adapté aux besoins de protection des citoyens et de l’économie nationale contre la criminalité transnationale organisée portant sur le trafic de stupéfiant, le blanchiment de capitaux, le trafic d’armes, le terrorisme et la contrefaçon. La réalisation d’un tel objectif, a-t-il précisé, passe nécessairement par la redéfinition de la cartographie de la surveillance douanière et par l’amélioration des capacités opérationnelles basées sur une utilisation efficiente du renseignement, du ciblage et de l’analyse du risque.

Il faudra aussi, selon le document mis à notre disposition, renforcer le partenariat avec l’entreprise en vue de contribuer à l’amélioration de sa productivité et de sa compétitivité par la simplification et la facilitation des procédures. Renforcer les moyens de la direction générale des douanes par un renouvellement progressif des effectifs et une dotation suffisante du budget d’investissement et de fonctionnement.

Et pour cela, la direction des douanes s’engage à l’amélioration de la mission fiscale et de protection des citoyens, à nouer un partenariat avec l’entreprise mais aussi la rationalisation de la gestion des ressources humaines, des moyens matériels et financiers ainsi que la redynamisation de la politique de communication de la direction. Par contre, les engagements du ministère des finances s’articulent sur deux points, le renforcement de moyens financiers mis à la disposition de la direction dans le cadre de la politique de modernisation des administrations, de l’exécution rapide des dépenses et de la motivation des agents par un système d’intéressement en adéquation avec les performances réalisées par le service.

Marème Faye

Jeudi 19 Mai 2011 - 13:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter