Education Nationale : les enseignants du privé laïc en grogne contre leurs mauvaises conditions de travail

Les enseignants du privé laïc sont très en colère contre leurs déclarants responsables. A l’origine de leur courroux, les conditions de précarité dans lesquelles ils exercent leur profession dans leurs établissements respectifs. Des maux qui ont pour noms : Licenciement abusif, interdiction de syndiquer, salaire indécent.



Education Nationale : les enseignants du privé laïc en grogne contre leurs mauvaises conditions de travail
Licenciement abusif, interdiction de syndiquer, salaire indécent,  sont les maux dont souffrent les enseignants du privé laïc depuis plus de 20 ans qu’ils sont employés par leurs déclarants responsables.
Selon Souleymane Diémé, leur porte parole du jour qui s’est exprimé sur la chaine de télévision privée Tfm, « les enseignants du privé laïc abattent le même travail que leurs collègues du public et du privé catholique », dénoncent  t-il.

La liste des complaintes est longue, «Nous, ne bénéficient pas de la protection sociale, d’indemnité de logement encore moins de condition de travail décent » dénonce Souleymane Diémé. A ces griefs, viennent s’ajouter l’interdiction de se syndiquer, le non respect des conventions collectives et l’inexistence de la formation diplômant.

A en croire Souleymane Diémé, les diplômes des enseignants du privé laïc ne sont pas reconnu par l’Etat du Sénégal pour l’accès aux grandes écoles nationales, les salaires sont indécents et ils sont victimes de licenciement abusif.

Et face à  ce qu’ils appellent une injustice les enseignants du privé laïc comptent user de tous les moyens pour le respect de leurs droits.

Face à la presse hier, Souleymane Diémé et ses camarades ont interpellé les autorités concernées pour une prise en charge correcte de leurs préoccupations et ils comptent engager une bataille nationale dans les prochains jours pour se faire entendre.

Khadim FALL

Dimanche 24 Avril 2016 - 10:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter