Egypte: affrontements meurtriers place Tahrir et au nord du Caire

Quatre Egyptiens sont morts, lundi 22 juillet, dans des affrontements entre partisans et adversaires de Mohamed Morsi. Trois personnes ont été tuées à Qalioub, au nord du Caire. Dans la capitale, un jeune de 20 ans est mort par balle aux abords de la place Tahrir, où les partisans de chaque camp se sont fait face armés de pierres et de chevrotines. Il y a 26 blessés. A noter qu'un civil a également été tué, et quatre militaires blessés, par une série d'attaques dans le nord du Sinaï, instable depuis la chute du président.



Egypte: affrontements meurtriers place Tahrir et au nord du Caire

Place Tahrir, Abdel Rahman a filmé une partie des évènements avec son téléphone portable. Il montre comment les tanks de l'armée sont intervenu.

Mohamed était lui aussi présent. « J'étais ici dans les tentes, sur la place, et ils nous ont attaqués », raconte-t-il. « Ils », ce sont les partisans des Frères musulmans, Mohamed et Abdel Rahman en sont convaincus. « Nous avons couru sur la corniche, et ils étaient là aussi, très nombreux. Il y a eu des tirs, ils avaient des armes automatiques. »« Nous étions une vingtaine ici sur la place. Et tout à coup, nous les avons vus arriver par le pont, sur la corniche. Ils voulaient prendre Tahrir pour montrer au monde qu'ils représentent la majorité des Égyptiens. Car c'est là que la révolution a commencé. Et tout à coup, un bus est arrivé et quatre personnes en sont descendues, avec des armes automatiques. »

Les affrontements entre les deux groupes ont duré près d'une heure, estime Mohamed. La police est finalement intervenue en tirant des grenades lacrymogènes. « La police est arrivée plus tard, l'armée était arrivée en premier, explique-t-il. Elle s'est positionnée entre les deux parties, elle n'avait pas l'ordre de tirer. Mais elle est restée au milieu pour nous protéger. »

Une porte-parole de la coalition contre le coup d'Etat dément cette version des faits. Elle assure que ce sont des voyous qui ont attaqué des partisans des Frères musulmans alors qu'ils manifestaient pacifiquement. Un rassemblement était prévu devant l'ambassade américaine située à quelques mètres de la place Tahrir.


RFI

Mardi 23 Juillet 2013 - 12:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter