Egypte : discours sans concession du président Morsi

A quelques jours de grandes manifestations de l'opposition annoncées pour dimanche 30 juin, jour du premier anniversaire de sa prise de fonction, le président Morsi a, dans un discours télévisé, estimé que l'affrontement politique actuel menaçait la démocratie et risquait de plonger l'Egypte dans le chaos.



Egypte : discours sans concession du président Morsi

Pas la moindre concession à l’opposition pour tenter de détendre l’atmosphère avant la grande manifestation prévue dimanche pour réclamer des élections présidentielles anticipées.

Une opposition qui, selon lui, est soit incapable d’être vraiment présente sur le terrain soit cherchant à couler le pays. Le président s’en est aussi pris aux médias indépendants qu’il a accusé d’être tendancieux, mensongers, provocateurs et semeurs de zizanie.

Limogeages de fonctionnaires

Il a aussi mis en garde les manifestants contre toute atteinte à la légalité. Mohamed Morsi a reconnu que l’Egypte faisait face à des difficultés comme la pénurie de carburant  et les pannes d’électricité.

La solution : le président a ordonné aux ministres et gouverneurs de limoger dans la semaine tous les fonctionnaires qu’ils jugeraient responsables de crises, affectant la vie du citoyen. Le président Frère musulman a demandé aux chrétiens d’être moins froids  avec les islamistes. Il a enfin rendu un vibrant hommage à l’armée à laquelle il a tenu à rappeler qu’il restait le commandant suprême.


Rfi.fr

Jeudi 27 Juin 2013 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter