Egypte: l’armée et la police engagées dans une opération contre les bastions islamistes

Le ministère égyptien de l’Intérieur a publié, jeudi soir 19 septembre, le bilan de l’assaut lancé par les forces de l’ordre contre la localité de Kerdassa, à l’ouest du Caire : un général de police tué, dix blessés légers, dont 9 policiers et un lanceur de bombe artisanale. 68 personnes ont par ailleurs été arrêtées. Une intervention qui entre dans le cadre d’une campagne de plus grande envergure.



Egypte: l’armée et la police engagées dans une opération contre les bastions islamistes

Avec le soutien de l’armée, les forces de sécurité veulent regagner le terrain qu’elles ont perdu depuis la révolution du 25 janvier 2011 et surtout durant l’année au pouvoir des Frères musulmans. Les opérations à Kerdassa, comme celle qui a eu lieu à Delga en Moyenne Egypte il y a une semaine, vont perdurer avec ratissage et présence policière renforcée.
 

Mais il y aura aussi d’autres opérations notamment en Moyenne-Egypte, contre des villages plus petits (Delga et Kerdassa comptent plus de 100 000 habitants). Des villages où islamistes et hors-la-loi se sont alliés, dans un scénario qui ressemble à celui des guérillas sud-américaines.
 

Une alliance dont les chrétiens payent les frais. Les islamistes leur font payer la « djizya », l’impôt pour les non-musulmans, et les hors-la-loi les soumettent à un racket. Des opérations appelées à durer des mois sinon des années, d’autant plus qu’il y a la menace terroriste qui plane. Jeudi le métro du Caire a été en partie paralysé par la découverte de deux fausses bombes sur le réseau.

Sur tous les fronts

Il y a également les opérations militaires dans le Nord-Sinaï. L’armée a annoncé ainsi jeudi soir l’arrestation de 15 jihadistes dont un chef spirituel. Des opérations où, contrairement à celle de la Vallée du Nil, c’est l’armée qui intervient et la police qui soutient. Il est vrai que le Sinaï est une zone désertique et montagneuse où les blindés et les hélicoptères de combat sont plus adaptés.
 

Mais comme pour la Vallée, les opérations seront de longue haleine d’autant plus que les combats dans le Sinaï ressemblent à une guérilla en bonne et due forme.

 


Rfi.fr

Vendredi 20 Septembre 2013 - 10:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter