Egypte: un journaliste bientôt libre

Le procureur général égyptien a ordonné lundi la libération pour raisons médicales d'un journaliste d'Al-Jazeera en grève de la faim depuis près de cinq mois.



Des manifestants brandissent des image du journaliste incarcéré d'Al-Jazeera Abdallah al-Shamy, le 12 novembre 2013
Des manifestants brandissent des image du journaliste incarcéré d'Al-Jazeera Abdallah al-Shamy, le 12 novembre 2013

La date exacte de sa libération n'a pas été précisée.

Abdallah al-Shamy avait été arrêté fin août au Caire lors d'une manifestation de sympathisants du président déposé Mohammed Morsi qu'il couvrait pour la chaîne qatarie.

Sa famille avait indiqué à l'AFP qu'il avait perdu 40 kilos depuis le début de sa grève de la faim.

Peu de temps avant l'annonce de cette libération, une cour du Caire avait fixé au 23 juin la date du verdict dans le procès d'autres journalistes de la chaine Al-Jazeera.

Parmi ces journalistes, un ancien correspondant de la BBC, Peter Greste, et ses collègues Mohammad Fahmy et Baher Mohammad, sont accusés d'avoir diffusé de fausses informations et de collaboration avec les Frères musulmans.

Le Qatar, où est basée la chaine Al-Jazeera, est vu par le Caire comme un allié de l'ancien président Morsi.

Doha, de son côté, a plusieurs fois dénoncé la répressions des pro-Morsi par les nouvelles autorités.


Dépêche

Mardi 17 Juin 2014 - 02:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter