Election Présidentielle : Pape Atou Diaw met la pendule à l'heure

En prélude à la couverture médiatique de l’élection présidentielle du 26 février 2012, le directeur de la communication, Pape Atou Diaw, a invité ce mardi, la presse à la « vigilance » et à l’ « impartialité » dans le traitement de l’information.



Election Présidentielle : Pape Atou Diaw met la pendule à l'heure
« Eu égard à la nature parfois virulente des propos inhérents à toute campagne électorale, la presse doit rester professionnelle, c’est-à-dire vigilante et impartiale dans cette période importante de la vie de la nation vers laquelle nous nous acheminons » a affirmé M. Diaw.

« Le souci de l’équilibre, de l’équité, de l’impartialité et la vérification de l’information, a-t-il rappelé, est une préoccupation du journaliste digne de ce nom dans tout le processus de collecte, de traitement de diffusion de l’information », selon l’Agence de presse sénégalaise.

Pour le directeur de la communication « le Sénégal doit sortir vainqueur de ces échéances électorales de 2012 ».
Les électeurs sénégalais sont convoqués au scrutin de l’élection présidentielle du 26 février 2012.

Environ 20 candidats se sont déclarés parmi lesquels le chef de l’Etat sortant, Abdoulaye Wade, dont la candidature est contestée par l’opposition et la société civile. Il est noté que le candidat de « Bennoo Alternative », en l’occurrence Abdou Latif Coulibaly s’est retiré de la course par faute de moyen. Selon lui, « on ne peut pas faire une campagne électorale sans moyens ».  


Mercredi 4 Janvier 2012 - 12:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter