Election du président de la FSF: La défaite du grand manitou !



Badara Mamaya Sène patron des arbitres du Sénégal et maire de Rufisque
Badara Mamaya Sène patron des arbitres du Sénégal et maire de Rufisque
Jamais dans l’histoire du football sénégalais, une élection pour la présidence d’une instance fédérale n’a suscité autant de passions, de coulisses, d’alliances contre-natures.

Indécise jusqu’au décompte final avec une tendance favorable à El Hadji Malick Gackou à 48 heures des élections avant de basculer dans le camp de Me Augustin Senghor, l’Ag élective a tenu en haleine tout le Sénégal du football.

Finalement 174 délégués de club ont porté leur choix sur Me Augustin Senghor contre 130 pour El Hadji Malick Gackou et Oumar Diop qui n’est pas parvenu à jouer les trouble-fêtes avec 26 voix.

Mais le plus grand perdant est sans conteste, Badara Mamaya Sène qui s’est impliqué pour faire passer le président du Conseil régional de Dakar.

Considéré comme le faiseur des rois depuis l’éviction de El Hadji Malick Sy “Souris“, l’ancien arbitre international n’est cette fois ci pas parvenu à ses fins. Ses tractations, ses coulisses, ses pressions sur un corps qu’il dirige de main de maître, n’ont pas servi à grand-chose face aux lobbying d’Amadou Kane et d’autres membres tapis dans l’ombre pour activer les leviers de tout acabit.

Et en mauvais perdant, le maire de Rufisque a tout simplement refusé de faire de déclaration à la presse. “J’appartiens à un corps qui refuse de commenter une élection“, a lâché le grand manitou.

Pourtant, dans un passé récent, il ne s’était pas fait prier pour déclarer à qui voulait l’entendre que “Saïd Fakhry est le président le mieux élu“.
L’actuel propriétaire de l’As Cannes venait juste d’être porté à la tête de l’instance fédérale par le Comité directeur de la Fsf. La suite est connue !

Abdoulaye Thiam (Sud)

Lundi 31 Août 2009 - 01:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter