Elections au Kenya: les observateurs de l'Union européenne déployés en nombre

Au Kenya, la mission d’observation de l’Union européenne appelle au calme et au respect de la démocratie à l’approche des élections générales du 8 août. La mission a été officiellement lancée lundi 3 juillet à Nairobi et regroupera un nombre particulièrement élevé d’observateurs pour ces élections qui s’annoncent serrées.



Trente observateurs sont arrivés la semaine dernière au Kenya, 32 de plus sont attendus quelques jours avant le scrutin, mais aussi des experts et autres membres du Parlement européen. La mission d’observation de l’Union européenne pour ces élections générales sera composée de près de 100 personnes au total.

Un signe de l’importance de ces élections pour la stabilité de la région, a expliqué Marietje Schaake, l’observatrice en chef. Elle a appelé les différentes parties à respecter le processus démocratique. « Il n’est un secret pour personne qu’il y a des inquiétudes concernant une possible éruption de violences. Mais cela est évitable. Chacun a la responsabilité de garantir à ses concitoyens le droit de voter en toute sécurité et selon ses choix », assure-t-elle.

Il y a dix ans, des violences avaient éclaté après l’annonce des résultats, faisant 1 000 morts et plus de 600 000 déplacés. Aujourd’hui, un des principaux enjeux reste la confiance dans la commission électorale, secouée ces derniers temps par de nombreuses polémiques.

« Beaucoup de gens, il faut le dire, nous ont fait part de commentaires et de signes montrant un manque de confiance, souligne Marietje Schaake. Et nous allons observer dans quelle mesure ces inquiétudes sont justifiées ou non. »

L’observatrice en chef a déjà rencontré le président Uhuru Kenyatta, qui lui a assuré avoir pris les mesures nécessaires pour garantir des élections libres et transparentes.

Avec rfi 


Mardi 4 Juillet 2017 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter