Elections de représentativité du 30 mai: «Il y a encore des problèmes», (UNSAS)



Elections de représentativité du 30 mai: «Il y a encore des problèmes», (UNSAS)
«Les bureaux de vote aujourd’hui ne sont pas connus. Nous venons de recevoir le projet de carte électoral de Dakar, il y a encore des problèmes, il y a des omissions», s’est plaint le chargé des élections de l’UNSAS (Union Nationale des Syndicats Autonomes du Sénégal).

Loin d’en avoir fini, Pape Birama Diallo a listé «des pans entiers, des structures omis et qui figurent déjà dans le fichier». «Au niveau de l’université, il y a eu beaucoup d’électeurs omis. A Thiès par exemple, la Poste n’y figure pas, la SENELEC non plus…», a poursuivi le syndicaliste qui se prononçait en marge d’une conférence de presse au cours de laquelle l’UNSAS a vu ses rangs renforcés par le nouveau Syndicat des agents de sécurité fort de 3500 membres.

A travers ce compagnonnage, Nicolas Mendy, le Délégué de la SAGAM et ces camarades veulent la réalisation de leur projet de conventions collectives de la sécurité privée. 

L’UNSAS a été déjà rejoint par le Grand cadre et le Syndicat Autonome de la Santé (SAS). 
 


Samedi 27 Mai 2017 - 17:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter