Elections législatives : « Moralement et juridiquement, Macky Sall ne doit pas battre campagne » (juriste)

Macky Sall doit être disqualifié de ces élections législatives du 1er juillet. C’est du moins ce que semble plaider l’assistant en droit privé à la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), Mody Gadiaga qui affirme que « moralement et juridiquement », le chef de l’Etat ne doit pas battre campagne.



Elections législatives : « Moralement et juridiquement, Macky Sall ne doit pas battre campagne » (juriste)
Le président de la République ne doit nullement s’immiscer dans cette campagne pour les élections des députés prévues à moins de deux semaines. Macky Sall qui a pourtant reçu le feu vert du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) pour participer à ces législatives, devrait s’exempter, selon Mody Gadiaga. « Moralement en tout cas, il ne devrait pas pouvoir battre campagne, puisque n’étant pas lui-même candidat », s’explique-t-il tout en rappelant qu’on a reproché cela à Abdoulaye Wade.
 
Devant le « Grand jury » de la RFM de ce dimanche dont il est l’invité, l’expérimenté assistant en droit privé à la Faculté des Sciences juridiques et politiques depuis 1982, qui fulmine l’autorisation donnée à Macky Sall  pour mener « sous quelque forme que ce soit » une campagne électorale au profit de Benno Bokk Yaakaar (BBY), dénonce également que « juridiquement », le chef de l’Etat ne doit pas s’inviter à la campagne. « Parce que c’est lui le président de la République, il n’est pas candidat à cette élection, il ne devrait donc pas pouvoir s’impliquer personnellement », argumente M. Gadiaga.
 
Par rapport à la convocation de personnalités par la gendarmerie dans le cadre de l’enquête sur l’enrichissement illicite, Mody Gadiaga dira que le refus de l’ancien premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye « n’est pas fondé ».


Dimanche 17 Juin 2012 - 15:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter