Elections locales : Le Professeur Ibrahima FALL plaide pour Khalifa Sall et Bamba Diéye

Les élections locales du 29 juin étaient au menu de l’Assemblée Plénière ce Samedi19 Avril 2014 du mouvement TAXAW TEMM du Pr Ibrahima Fall. Les changements imposés par la mouvance présidentielle notamment le camp du chef de l’Etat et qui risquent de porter préjudice aux maires de villes, sont dénoncés par Taxaw Temm qui vote déjà pour les maires de Dakar et de Saint-Louis. Fall et Cie sont pour des alliances avec toute formation politique ayant contribué à l’alternance du 25 Mars 2012 dans le cadre du M23 et/ou des Assises nationales. Nous vous livrons la partie de leur communiqué relative à ces élections.



Elections locales : Le Professeur Ibrahima  FALL plaide pour Khalifa Sall et Bamba Diéye
« Concernant les élections locales du 29 Juin 2014, TAXAW  TEMM, réitère sa détermination de participer à ces élections à tous les niveaux : départemental, communal  et communes de villes (Thiès, Rufisque,  Pikine,  Guédiawaye et Dakar), afin de rassembler le plus de forces politiques et mouvements citoyens pour offrir une alternative crédible aux populations des localités. TAXAW TEMM, lors de ces élections va procéder à la mise en place, avec les populations locales, de coalitions de rassemblement dont l’objectif principal est de restituer le pouvoir aux populations et de promouvoir une alternative solidaire et durable de la gouvernance locale.

 A cet effet, TAXAW  TEMM  exprime sa disponibilité à nouer des alliances avec  toute formation politique ayant contribué à l’alternance du 25 Mars 2012 dans le cadre du M23 et/ou des Assises nationales. Les candidats, choisis par leur base, auront au préalable ratifié la Charte de l’élu et de la bonne gouvernance et élaboré un programme de développement pour leur localité.

TAXAW  TEMM déplore les conditions dans lesquelles les lois relatives au Code électoral, au Code général des collectivités locales, et à l’Acte III de la décentralisation ont été votées. Il estime qu’une telle attitude, ignore l’exigence de renforcement de l’Etat de droit et d’approfondissement de la Démocratie exprimée légitimement par les forces vives de la nation à la base de l’alternance du 25 Mars 2012.

TAXAW  TEMM réaffirme encore son attachement à l’élection des maires au suffrage universel direct alors que les nouvelles dispositions suppriment l’élections des maires de villes. Il exige la participation des candidatures indépendantes aux élections locales, dénonce avec énergie les manipulations politiciennes pour écarter certains maires des villes du jeu électoral, et demande plus particulièrement à ses futurs élus de Dakar et de Saint Louis de soutenir les maires sortants pour leur bilan respectif jugé globalement positif.

Enfin, le mouvement TAXAW TEMM rappelle que la constitution de Parti politique, comme de toute autre association, est une liberté fondamentale reconnue par notre Constitution.Elle se suffit d’une simple déclaration formelle. Ce droit ne saurait donc faire l’objet de chantage ou d’instrumentalisation. C’est pourquoi, le mouvement TAXAW  TEMM, réaffirmeson soutien sans réserve et sa solidarité sans faille à toutes les organisations dans leur combat pour la délivrance de leur récépissé de faitet de droit, conformément à la loi. »
 
 

Matar Séne

Mardi 22 Avril 2014 - 00:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter