Elections locales-Saint-Louis : 10 partis sur 14 bénissent Mansour Faye, le Fsd/Bj de Bamba Dièye boude



L'extraordinaire ne s'est pas produit. L'ultime rencontre des leaders de Benno Bokk Yakaar (BBY) pour choisir son candidat à la mairie de Saint-Louis n'a pas connu une suite heureuse. Elle s'est terminée sans le FSD/BJ car le parti de Cheikh Bamba Dièye a préféré quitter la salle. Selon représentant Ablaye Ndiaye qui s'en explique : "C'est pour éviter le ridicule car aucun argument n'a été servi pour que la candidature de Bamba Dièye ne soit pas acceptée".

En définitive, 10 partis et mouvements (PS, AFP, LD, RTDS, MPCL, UDS, MDI, APR, ASDIC et AJ/PADS) ont soutenu, indique "l'observateur" la candidature de Mansour Faye. Ce dernier devient désormais le candidat de BBY car il a bénéficié de la bénédiction de plus de la moitié des alliés pour déboulonner un des leurs à savoir le maire sortant, Cheikh Bamba Dièye, de son fauteuil. Il faut signaler que six (6) partis étaient en lice au départ mais à l’entame trois(3) se sont retirés en l’occurrence le PS, l’AFP, et le LD/MPT. Leur candidature laissant l’APR, le FSD/BJ et « Tekki » se disputer la candidature unique de BBY.


Samedi 29 Mars 2014 - 10:22




1.Posté par mbagnick le 29/03/2014 14:36
Tout ce méli-mélo dans BBY à Saint-Louis est la preuve que cette coalition n’est que pure diversion. Si le Président a choisi d’en faire son cheval de bataille dans tous les départements du Sénégal, il n’en reste pas moins que pour ces élections locales de 2014, Saint-Louis doit garder toute sa liberté dans le choix de sa prochaine équipe municipale. Notre cité n’est pas un jouet que l’on met entre les mains d’enfants de cœur. Saint-Louis est une grande ville qui mérite le respect et l’engagement de tous nos concitoyens. Ce choix porté sur Mansour Faye qui n’a même pas voté à Saint-Louis en 2009, montre, s’il en était encore besoin, toute la volonté du Président de la République de nous forcer ses parents alors que nous sommes en démocratie. Saint-Louis doit être dirigé par les saint-louisiens eux-mêmes. Personne ne peut nous dicter la conduite à tenir dans ces élections. Un large rassemblement de ceux qui veulent le développement de Saint-Louis viendra facilement à bout de ces politicards qui nous pompent l’air depuis un moment. Chers concitoyens, l’heure est grave. Il est temps pour chacun de prendre ses responsabilités devant une telle forfaiture pour "Saint-louis seulement".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter