Élections locales : la CDP insiste sur la protection de la vie privée et brandit des sanctions



Élections locales : la CDP insiste sur la protection de la vie privée et brandit des sanctions
Les périodes électorales sont des moments propices pour la collecte de données à caractères personnels) des fins de communication, marketing politique, etc. Ainsi ; en prélude aux élections locales (départementales et communales) du 29 juin 2014, la Commission de protection des données personnelles (CDP) veut rappeler les limites qui s'attachent au respect de la vie privée.

Selon le CDP, « les candidats, partis ou coalitions de partis, tout comme les membres de leur équipe de campagne, doivent se conformer aux dispositions de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008 sur la protection des données à caractère personnel lorsqu'ils constituent des fichiers de données nominatives ou lorsqu'ils ont recours à de tels fichiers ».

La CDP a tenu à rappeler que seuls les fichiers internes constitués par les partis politiques ou les candidats eux-mêmes dans leurs circonscriptions avec le consentement exprès des personnes concernées et le fichier électoral peuvent être utilisés. Donc, il est interdit de recourir aux fichiers « clientèle » d'autres sociétés privées ou organismes publics, entre autres, pour envoyer des messages à caractère politique.

D'ailleurs, la Commission prévoit des sanctions administratives et pécuniaires aux manquements. « Les personnes concernées ont à leur disposition les services du CDP et un compte email ( [contactcdp@cdp.sn]mail:%20email%C2%A0:%20contactcdp@cdp.sn  ) pour dénoncer les abus.


Lundi 26 Mai 2014 - 15:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter