Elections locales : un vote de sanction contre « MACKY LA GAFFE », le slogan de NPO/France



Elections locales : un vote de sanction contre « MACKY LA GAFFE », le slogan de NPO/France

En vue des prochaines échéances locales, les partis d'opposition en France, regroupés autour du Nouveau Pôle de l'Opposition (NPO), se sont réunis le mercredi 05 février 2014, à Paris, et ont décliné un programme d'action articulé autour d'un slogan simple « une carte électorale, un vote contre Macky la GAFFE ».


Le Nouveau Pôle de l'Opposition (NPO) a conçu un maillage de l'hexagone, sous forme de cercles concentriques, à partir des données, résultant des dernières élections présidentielles. Cette cartographie, effectuée sur la base du fichier électoral de 2012, permet d'identifier, de manière précise, les zones d'établissement des Sénégalais en France.

Partout, le NPO/France demande aux sénégalais de France de transformer ce vote local, en vote sanction contre le régime de Macky Sall, dont l'avènement, depuis le 25 mars 2012 est synonyme de malheurs et de calamités pour le Sénégal. En effet, pour la première fois depuis l'indépendance du Sénégal, la Ville de Dakar et ses environs ont été frappés par une pénurie d'eau d'une ampleur inouïe, s'étalant sur plusieurs semaines et ramenant notre pays à l'âge de la pierre.

Le NPO/France demande aux étudiants dont les camarades au Sénégal sont confrontés à la hausse vertigineuse des frais d'inscription, aux travailleurs immigrés qui subissent de plein fouet le contrecoup de DEUK BI DAFA MACKY, via les transferts d'argent destinés à leurs familles, aux sans-papiers qui sont laissés pour compte, aux binationaux sénégalais (dont les enfants ne disposent ni de passeport, ni de carte nationale d'identité) , victimes collatérales de la procédure de visa en vigueur, de sanctionner lourdement ce régime.

Chaque mandat envoyé par un Sénégalais de France au pays doit être accompagné d'un mot d'ordre sans équivoque « MACKY LA GAFFE DOYNA SEUK ».

Le NPO/France informe l'opinion publique que la caravane de l'opposition sénégalaise sillonnant l'hexagone est d'ores et déjà opérationnelle au niveau des foyers, des résidences universitaires et dans les grandes agglomérations où résident les Sénégalais : en Ile de France, et progressivement, dans les villes de Province. Partout, le constat, sans appel, est le même, faisant état d'une déception énorme des Sénégalais de France à l'égard de ce régime, qu'ils ont pourtant plébiscité lors des dernières élections présidentielles de 2012. Avec la ferme volonté de tourner la page « MACKY LA GAFFE ».

Le NPO/France sera particulièrement attentif au fichier électoral actualisé pour éviter toute fraude, tentatives de fraudes, inscriptions multiples ou non-viables.

Le NPO/France constate que « l'alliance pour le partage des ressources » section France est en lambeaux, fracturée de toutes parts, plongée dans une période d'hibernation continue. Malgré les moyens financiers mobilisés, le fameux meeting du Palais des congrès, s'est mué en une illusion d'optique de courte durée, et n'a jamais pu remobiliser les troupes dont le moral est au plus bas.

Le NPO/France réitère solennellement son appel à l'unité de l'opposition au Sénégal, et recommande d'instaurer dès à présent, un cadre de dialogue et de concertation, afin de ne laisser aucun espoir à ce régime de perdurer.

Le NPO/France estime que compte tenu de l'état actuel de délabrement de l'économie sénégalaise, de la situation catastrophique du monde rural (à Kolda, la campagne arachidière est déjà marquée par la multiplication des bons impayés) , de l'asséchement de nos finances publiques, comme en témoigne l'usage abusif des décrets d'avance, des menaces sur les libertés, de la multiplication des foyers de tensions sociales, les partis d'opposition au Sénégal ont la responsabilité historique d'unir toutes leurs forces pour redonner espoir au peuple sénégalais, désabusé par le pouvoir actuel.

Dans toutes les localités, le NPO/France demande à faire barrage aux candidats de l'APR (alliance pour le partage des ressources) et à leur infliger une cinglante défaite.

Il demande aux partis d'opposition au Sénégal d'adopter une vigilance particulière, quant au fichier électoral actuel, pour empêcher toute tentative de manipulation.

Le NPO/France se félicite de la dynamique d'unité enclenchée en hexagone, et salue l'esprit de dépassement des leaders d'opposition qui privilégient l'intérêt général au détriment des intérêts partisans.

Le NPO/France salue l'appel à l'unité de l'opposition, lancé Mr Bamba N'Diaye, Secrétaire Général du Mouvement Populaire Socialiste SELAL, et approuve totalement l'initiative récente de REWMI et du PDS à Dagana, portant sur un consensus pour les locales. Il demande que ce mouvement soit étendu à tous les partis d'opposition, à toutes les forces vives et sur toute l'étendue du territoire national.

Le NPO/France souligne que cette unité en gestation au niveau de la diaspora et au Sénégal est un impératif, pour les élections locales à venir, une première étape dans la reconquête de l'électorat et une condition essentielle pour préparer la troisième alternance en 2017.
 


Mr Sidy Fall

Vendredi 7 Février 2014 - 12:08




1.Posté par SAT le 07/02/2014 13:58
Macky Fepp !!! Macky Partout !!! Marcky Merci !!! Macky For ever !!! Macky Everywhere !!! Macky never die !!!

2.Posté par Niit le 07/02/2014 14:13
Trop de littérature bidon. Un think tank, c'est avant tout le lobbying. Aussi, retenez qu'une équipe qui mutualise ses compétences pour remporter une élection présidentielle n'a pas besoin d'étudiants pour penser et agir en toute clarté. Réveillez-vous pendant qu'il est temps. Soyez utiles à vous-mêmes et à vos parents avant de donner des leçons de bonne gouvernance à des autorités qui commandent des compétences à distance.

3.Posté par maliactu le 07/02/2014 15:38
Et puis quoi encore ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter