Elevage: le Syndicat National des Travailleurs de l’Elevage s’en prend à sa tutelle pour "gestion catastrophique" des ressources humaines



Elevage: le Syndicat National des Travailleurs de l’Elevage s’en prend à sa tutelle pour "gestion catastrophique" des ressources humaines
Le Syndicat National des travailleurs de l’Elevage (SNTE) n’est pas du tout content de son ministère de tutelle. Réunis récemment, le syndicat a, d’après le journal " Le populaire", appelé ses agents à « demeurer vigilants et prêts pour la marche et le sit-in prévus après l’assemblée générale, pour apporter une riposte appropriée au mépris affiché par le ministère de l’élevage à l’endroit du personnel, par des affectations arbitraires, à ses refus répétés aux agents et autres cadres à évoluer sur le plan professionnel ». Le SNTE s’est également désolé de la manière dont les ressources humaines sont gérées. Pour la satisfaction de ses préoccupations qui tournent autour du plan de carrière, des indemnités de risque, de motivation, de logement, de sujétion et d’itinérance, le syndicat lance un appel au Chef de l’Etat.  


Vendredi 19 Août 2011 - 17:12




1.Posté par babacar sene journaliste Journal Agropasteur Dakar Sénégal le 19/08/2011 19:53
A vrai dire Oumou Khayry gueye seck ministre de l'élevage n'a plus rien à faire au niveau de ce département;elle doit quitter;elle n'a rien apporté sinon des échecs à tous les niveaux;il faut un audit de tous les projets et programmes ;je ne sais pas les raisons de son maintien au sein de l'attelage gouvernemental;incapable de traduire en acte concret la vision du chef de l'état en matière d'élevage ;elle doit rendre le tablier;elle a divisé les vaillants travailleurs de l'élevage considérés d'antan comme les chevaliers de la seringue;ils ont vaillamment combattu les maladies animales redoutables telle que la peste bovine ,la péri pneumonie contagieuse bovine pour ne citer que cela;ces agents méritent autre chose que de les diviser;
l'incohérence de la politique d'élevage s'est invitée dans la mise en œuvre des projets et programmes; on se rappelle du projet papel qui a eu deux phases dont l'objectif était d'accroitre les productions animales tant en lait et en viandes; aujourd’hui où en sommes nous ?avec lka rareté de la viande et du lait;le Ministère de l'élevage doit rendre compte;le kg de viande est à 3000 francs aussi bien la viande de bœuf et de petits ruminants;qui du lait "nada tous dara ";le lait en poudre fait sa grande révolution;rien n'a été réussi;
ces preuves sont également valables pour tous les autres projets du ministère de l'élevage;le programme d'insémination artificielle est un échec et constitue un gouffre à milliards du ministère;il est voué à l'échec aucun signe ne prédispose sa réussite;

2.Posté par babacar sene journaliste Journal Agropasteur Dakar Sénégal le 19/08/2011 19:56

il y a également la fuite des cerveaux des agents ;dans la plupart des organisations et ONG internationales sous régionales et régionales les vétérinaires sénégalais sont la bas (ITC,PROGEBE,FAO,OIE,PCB /ILCA ;CGIAR,,INRI pour ne citer que ceux là)on peut compter plus d'une douzaine et j'en passe;les agents qui vont dans les ONG et qui réussissent leur mise en oeuvre;c'est alarmant et doye na war dal

3.Posté par babacar sene journaliste Journal Agropasteur Dakar Sénégal le 19/08/2011 20:15
Que Madame le Ministre d'élevage cesse de tromper le Président de la République
l'échec du programme d'insémination est avéré ;les résultats donnée sont en deçà de la réalité et pourtant une opération qui date de longtemps;déjà en 1983 le précurseur de l'insémination en l’occurrence Dr Pape Alhassane Diop faisait les premiers tests sur le transfert d’embryons qui ont réussi avec brio sur une vache avec trois veaux;ensuite les tests de l'insémination artificielle dans la région de fatick à Madakhoune avec toujours le professeur Diop;
Depuis plus d'une dizaine d'années l'insémination ne peut pas prospérer à cause des préalables qu'il faut tenir compte;
nos sous partent et nous n'avons pas de lait;
Il ya également un incohérence dans la mise en place des CIMELS qui étaient prévus pour des expérimentations à l'intensification et à la modernisation de l'élevage;aucun centre n'a été installé ou ni opérationnel;
l'élevage agonise ;il faut un SOS pour sauver l'élevage sous l’ère Oumou Khayri Seck qui ce qui reste étonnant est de surcroit vétérinaire il faut qu'elle cesse de tromper le Président par des considérations techniques
;il faut un carton rouge; "oust et basta" les problèmes de l'élevage;que le président de la république puisse ouvrir les yeux lui qui avait beaucoup d'ambition pour le secteur il doit être déçu;

4.Posté par babacar sene journaliste Journal Agropasteur Dakar Sénégal le 19/08/2011 20:42
l'élevage pour les éleveurs et par les éleveurs
le secteur de l'élevage gagnerait à mieux s'organiser si les éleveurs parlaient le même langage;il y a une pléthore d'organisations d'éleveurs avec des éleveurs qui ne roulent que pour eux mêmes;il faut une rupture dans les contraintes posées par ces organisation qui se résument par l'aliment bétail,;la rareté de l'eau,le crédit;il faut désormais investir et sur l'animal et sur l'éleveur; et non sur les bâtiments; le FONSTAB est là et c'est la grogne chez les éleveurs ;la transhumance ce mal nécessaire n'est pas bien prise en charge;la modernisation et l'intensification de l'élevage sont mal menées laissant les éleveurs à leur compte;lors des fêtes de Tabaski et autres si le Sénégal n'ouvre pas les frontières pour la Mauritanie le Mali et le Niger bonjour les dégâts;A quand l'autosuffisance;et depuis quand on en parle ;aucune stratégie n'est menée pour opérationnaliser toute cette politique;selon une étude très récente tous les animaux présentement abattus au Sénégal proviennent de l'extérieur;pour la volaille il ya nettement une pénurie qui ne s'explique au moment où dit-on que les importations de volailles sont interdites;
Alors à beau mensonge qui vient de loin

5.Posté par Moussa DIEME le 24/06/2012 18:24
Je pense ce vous venez de dire est une realite surtout ce qui conserne l'ancienne Ministre et ses sois disant reprsentants des organisations d;Eleveurs.
Mais aussi il faut que vous aidiez les decideurs a trouver des solutions par vos propositions. Les vrais eleveurs doivent avoir le courage de denoncer et de choisir leurs dirigeants.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter