« Eligible, Khalifa Sall n’est pas condamnable », (Initiative 2017 de Pikine)



Le mouvement initiative 2017 de Pikine s’organise pour la libération du maire de Dakar. Selon le coordonnateur, Ibrahima Hann, la Cour suprême ayant reconnu l’élection de Khalifa Sall comme député, l’édile de la capitale devrait être libéré. Pis, en le « maintenant en prison, on passe outre ce qui a été décidé ».

« Le Conseil constitutionnel avait validé la liste des candidats devant se présenter aux élections législatives. Donc, si Khalifa Sall est éligible, cela veut dire qu’il n’est pas condamnable », décortique le coordonnateur du mouvement initiative 2017 de Pikine.

Dans cet ordre d’idées, il soutient qu’ « à partir des résultats fournis, il y a eu un contentieux qui a été vidé et c’est le Conseil constitutionnel qui a validé la liste de députés ». « Aujourd’hui, si on se base sur cette loi constitutionnelle, Khalifa Sall est un député. Si on ne le libère pas, cela veut dire qu’on est passé outre de ce qui a été décidé par la Cour suprême et par conséquent, ce sera une détention arbitraire… », tacle Ibrahima Hann qui était dans les locaux de Sen Tv.

Ce jeudi 7 septembre 2017 marquant les six (6) mois de détention de Khalifa Sall, le Forum du Justiciable a déjà tenu à préciser que « conformément à la loi, en matière correctionnelle le mandat de dépôt délivré n’est valable que pour une durée maximum de six (6) mois non renouvelable. Donc au-delà des six (6) mois de détentions si aucune ordonnance de renvoi devant un tribunal correctionnel n'est prise, le mandat de dépôt devient automatiquement caduc et par conséquent monsieur Khalifa Sall doit être immédiatement libéré sinon sa détention devient abusive ». 


Jeudi 7 Septembre 2017 - 13:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter