Elim CAN 2015- Botswana – Sénégal : On ne change pas une équipe qui gagne, mais…



Elim CAN 2015- Botswana – Sénégal : On ne change pas une équipe qui gagne, mais…
On peut changer le système de jeu selon les circonstances. Alain Giresse a schématisé un 3-4-3 efficace contre l’Egypte, septuple champion d’Afrique, lors de la première journée des qualifications à la CAN 2015, à Dakar. Le résultat : une victoire probante sur les « pharaons » (2-0). Le dispositif tactique de l’entraineur national avait en effet, annihilé toutes les vieillîtes égyptiennes, les empêchant de s’exprimer. Faudra-t-il le reconduire, cet après-midi contre le Botswana, à Gaborone ? Giresse devra-t-il aussi conserver le même onze de départ ? Autant de questions dont on aura les réponses à 17 heures GMT.

Cependant, à la première interrogation, le technicien français, pour avoir supervisé les « Zèbres » contre la Guinée Bissau, au tour préliminaire des qualifications aux phases de poule, sait normalement à quel schéma se vouer. Le Botswana, n’a pas le même style de jeu que l’Egypte. Contre la Tunisie, les « Zèbres » ont produit un jeu direct et dur. Ils ont causé pas mal de problèmes aux « Aigles de Carthage » avant que ces derniers ne trouvent leur salut sur deux balles arrêtées, en toute fin de rencontre (2-1). Donc, il faudra s’adapter, en mettant en place un système capable de contenir les assauts des hommes de Peter Butler. Toutefois, le 3-4-3 aligné contre l’Egypte a porté ses fruits. Il a permis de densifier le milieu de terrain en phase offensive mais aussi de prêter main forte à la défense lors des phases défensives, le tout avec une parfaite occupation de l’espace jeu. Le reconduire serait logique, jusqu’à preuve du contraire.

Quant à la seconde question, on répondra sans hésiter Oui. Giresse doit maintenir son onze de départ. Même s’il doit l’adapter au système qu’il compte concocter pour l’occasion. Reconduire le même onze de départ permettrait de donner à ces joueurs, une nouvelle chance de s’exprimer mais aussi de mesurer leurs limites et leurs forces. En plus, après 20 mois à la tête de l’équipe nationale, Giresse doit enfin trouver son 11 « majeur ». C'est primordial.

Quoi qu’il en soit, ce match contre le Botswana revêt un caractère particulier dans la mesure où, il permettra de confirmer le retour en force de « Lions ». Il sera décisif pour la suite de la compétition car c’est sur le Botswana, équipe supposée la plus faible du Groupe G, que le Sénégal (1er, 3pts, +2), la Tunisie (2e, 3pts +1) et l’Egypte (4e , 0 pt, -2) pourront emmagasiner le maximum de points pour entrevoir le qualification à la CAN 2015.


Mercredi 10 Septembre 2014 - 11:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter