Eliminatoires CAN 2017: ces "petits" qui font de la résistance

A deux journées de la fin des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations 2017, le Liberia, la Guinée-Bissau, l’Ouganda, le Zimbabwe ou encore la Mauritanie, des équipes considérées comme des Petits Poucets, déjouent les pronostics en menaçant la qualification des « gros ». Pour elles, le Gabon n’a jamais été aussi proche. Tour d’horizon de ces fortes têtes.



Liberia

La Lone Star a connu deux Coupe d'Afrique des nations dans son histoire, en 1996 et 2002. Les deux avec son capitaine providentiel George Weah, qui était également le coordonnateur et le financier de la sélection. Depuis la retraite de l’ancien joueur de l’AC Milan, le Liberia ne s’est pas invité à une CAN, et tente souvent de se qualifier dans des contextes difficiles (situation politique, Ebola). Pour l'édition 2017 au Gabon, la Lone Star a de belles chances en vertu de sa première place dans le groupe A, aux dépens de la Tunisie, favorite, et du Togo, principal outsider. Avec deux points d’avance sur ces deux équipes, le Liberia devra battre le Togo à domicile en juin prochain et ne pas perdre à Tunis lors de la dernière journée des éliminatoires. Les Libériens pourront compter sur leur artificier William Jebor, auteur de quatre buts dans ces éliminatoires.

Ouganda

Les Cranes sont à la poursuite d’une qualification à la CAN depuis l’édition de 1978, qui les avait vus perdre en finale face au Ghana (2-0). Cette année-là, les Ougandais, emmenés par un duo de buteurs (Omondi, quatre buts, et Kisitu, trois buts) avaient créé la sensation en battant des gros comme le Maroc, la Tunisie et le Nigeria. Aujourd’hui, les hommes de Milutin Sredojević tiennent tête au Burkina Faso dans le groupe D où ils occupent la première place ex-aequo avec les Etalons. S’ils ont grillé un joker en concédant le match nul à Kampala face au Burkina (0-0), après avoir perdu à Ouagadougou, les Cranes ont encore une chance de jouer un mauvais tour à Charles Kaboré et ses amis. Il leur faudra remporter leurs deux derniers matches face aux Comores et au Bostwana, et surtout espérer un petit faux-pas du Burkina.


Guinée-Bissau

Arriver en phase de poules est déjà un petit exploit pour la Guinée-Bissau, alors se qualifier à une première CAN serait incontestablement la plus grosse performance de l'histoire des Lycaons. Aujourd’hui, ils ont de bonnes raison d’y croire avec une première place dans le groupe E devant le Congo (six points) et, surtout, la Zambie (six points). Même si cette place et grandement due aux deux victoires sur l’équipe la plus faible du groupe, le Kenya, les Bissau-guinéens avaient créé la surprise en allant faire match nul sur la pelouse de la Zambie lors de la première journée. Emmenés par des joueurs qui se sont aguerris dans des champions européens comme Amido Baldé (Celtic Glasgow, Metz) ou Ivanildo (formé au FC Porto), la Guinée-Bissau peut rêver d’une première CAN. Le prochain match en juin à domicile face à la Zambie sera décisif.
 

Zimbabwe

Les Warriors ne s’attendaient certainement pas à avoir une aussi bonne occasion de se qualifier à la CAN 2017 à l’issue de la 4e journée des éliminatoires. Leur première place dans le groupe L (huit points), ils la doivent beaucoup à l’inconstance de la Guinée (cinq points), qui n’a pas gagné ses deux matches à domicile (la Guinée reçoit au Maroc depuis l'épidémie de la maladie d'Ebola) face au Malawi (0-0) et au Swaziland (1-2). Le Zimbabwe, qui n’a disputé que deux Coupes d’Afrique dans son histoire (2004 et 2006), est en bonne position pour signer l’exploit de ces éliminatoires. Car si les Warriors gagnent contre le Malawi en juin et que la Guinée ne s’impose pas au Swaziland, la route pour le Gabon sera toute tracée pour Knowledge Musona et ses amis.

Mauritanie

Les Mourabitounes n’ont jamais goûté aux joies d’une qualification à la CAN. Malgré leur défaite inaugurale lors de première journée à Yaoundé, face au Cameroun (1-0), les hommes de Corentins Martins sont plus que jamais en course dans ces qualifications avec une deuxième place, un point derrière les Lions indomptables. La Mauritanie a réussi l’exploit de battre l’Afrique du Sud lors de la deuxième journée (3-1) et de prendre quatre points en Gambie. Pour espérer se qualifier désormais, les Mourabitounes doivent absolument battre le Cameroun en juin à Nouakchott et ne pas perdre en Afrique du sud lors de la dernière journée. C’est dans leurs cordes.
Avec RFI.FR
 


Jeudi 31 Mars 2016 - 19:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter