Embellissement de Dakar : le camp de Diène Farba porte la réplique à Khalifa Sall

Après la sortie de Khalifa Sall accusant le ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie de vouloir empiéter sur son domaine, la réponse du camp de Diène Farba Sarr ne s’est pas fait attendre. En effet, c’est via un communiqué parvenu à Pressafrik qu’Abdoul Aziz Diop, le directeur du Cadre de Vie et des Espaces verts urbains (Dcvevu) est sorti de sa réserve pour fustiger cette démarche du maire de Dakar.



Embellissement de Dakar : le camp de Diène Farba porte la réplique à Khalifa Sall
Le directeur du Cadre de Vie et des espaces verts a tenu à apporter sa part de vérité dans l’affaire opposant la mairie de Dakar au ministère du Renouveau urbain. Selon Abdoul Aziz Diop, Khalifa Sall n’a pas tout dit dans cette affaire concernant le  projet «Villes vertes» qui est l’objet du litige.
«Il convient de préciser que dans le cadre de l’exécution de sa mission de promotion du cadre de vie au niveau de toutes les villes du Sénégal, notamment avec le Projet «Villes vertes», le ministère du Renouveau urbain a démarré la première génération de dix (10) chantiers d’aménagement paysager à Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque», a-t-il tenu à préciser

Selon M. Diop, son ministre de tutelle s’est toujours montré ouvert au dialogue et c’est dans ce sens que «depuis le 31 juillet 2014, plus de quarante (40) rencontres ont été tenues avec différents partenaires, principalement les collectivités locales».

Le directeur du Cadre de vie et des espaces verts est d’avis que l’édile de Dakar a omis de dire dans ses accusations qu’il était présent quand Diène Farba Sarr expliquait le projet en question : «dans le processus de concertation, Monsieur Khalifa Sall, venu assister dans les locaux du Ministère à la réunion d’informations et de partage du 06 novembre 2014 sur les projets prévus dans la région de Dakar, laquelle a enregistré la présence de toutes les parties prenantes (communes, services de l’Etat, société civile, etc.), il s’est juste contenté de rappeler ses projets datant de 2009 et ne daignant pas se prononcer sur les projets déclinés par le Ministère».

Poursuivant ses explications, Abdoul Aziz Diop déclare : «Dans le même élan, la réunion du Comité départemental de développement (Cdd) présidée par le Préfet de Dakar, le 26 novembre 2015, avait permis la présentation en détail du Projet d’aménagement paysager de la Place de l’Indépendance devant les représentants de la Ville de Dakar, des autres communes et des services de l’Etat. C’est aussitôt après cette réunion que le Maire de Dakar reprenait dans les Réseaux sociaux des clichés de maquettes publiés par celui de la Commune du Plateau sur sa page Facebook».

Cette démarche du maire de Dakar suscite l’incompréhension de M. Diop car, déclare-t-il : «C’est après une année de concertation et de déroulement du processus d’appel à la concurrence pour les marchés publics relatifs à ces projets, dont ceux des Places de l’Indépendance et de l’Obélisque, que Monsieur Khalifa Sall manifeste, aujourd’hui, son opposition à leur réalisation. Ce qui est hélas regrettable face à l’état de dégradation très avancée de ces places mythiques».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 30 Décembre 2015 - 13:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter