Emiettement du Stade LSS : Que risque le Sénégal ?

Le parking du stade Léopold Sédar Senghor (Lss), sur le point d’être morcelé peut coûter cher au football Sénégalais. En effet, nous apprend Me Augustin Senghor, le Sénégal peut se voir retirer l’organisation du prochain Championnat d’Afrique des Nations des moins de 23 ans (Chan U23).



Emiettement du Stade LSS : Que risque le Sénégal ?
Dans un entretien accordé à nos confrères de l’Aps repris par l’Observateur, le Président de fédération sénégalaise de football, par ailleurs Président du Comité d’organisation du Championnat d’Afrique des Nations des moins de 23 ans (Chan U23), Me Augustin Senghor tire sur la sonnette d’alarme. Selon lui, on risque de sacrifier l’organisation d’une compétition de cette teneur si on morcelle le parking du stade LSS parce que : «à sa réouverture  aux compétions, après des mois d’arrêt dû aux incidents contre la Côte d’Ivoire, les instances internationales avaient fait preuve de tolérance, parce que ce stade ne remplissait pas toutes les conditions», explique-t-il.
 
Selon lui, le risque viendrait de la visite que doit effectuer une délégation de la Confédération africaine de football (Caf) au Sénégal pour inspecter les infrastructures : «une mission de la Caf sera au Sénégal au mois d’octobre prochain pour faire une dernière inspection. Et si cet émiettement a lieu, on pourrait dire adieu à la Can des moins de 23 ans», prévient–il.
 
Mais le risque va plus loin si l’on en croit Me Senghor : «Déjà que les normes, en terme de sécurité ne sont pas atteintes, si on doit y ériger des maisons et une station d’essence, il n’y a aucun espoir de voir ce stade homologué pour non seulement la Can, mais aussi pour les rencontres internationales. De toute façon, la Fifa et la Caf n’accepteront pas qu’une station d’essence soit érigée à proximité d’un stade qui peut abriter jusqu’à 60 000 personnes» ; martèle-t-il.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 17 Septembre 2015 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter