Emissions religieuses catholiques dans les médias : l’Eglise veut mettre de l’ordre

La Direction du Service Diocésain de l’Information et de la Communication (SEDICOM) de l’Archidiocèse de Dakar à réuni des présentateurs d’émissions religieuses catholiques dans les médias, à la paroisse universitaire Saint Dominique, pour réfléchir sur la nécessité de la mise en place d’une coordination diocésaine des émissions religieuses catholiques informe un communiqué de la SEDICOM.



Emissions religieuses catholiques dans les médias : l’Eglise veut mettre de l’ordre
Pour le Directeur de la SEDICOM, « il était important d’indiquer aux animateurs catholiques que les émissions religieuses catholiques dans l’archidiocèse relèvent de la compétence de l’Archevêque de Dakar, et qu’à ce titre, c’est lui qui leur donne mandat pour exercer cet apostolat et ces animateurs ont pour tâche de faire passer le message de l’Eglise, conformément à la doctrine catholique et non des opinions personnelles ou des opinions théologiques privées ».

L’abbé Roger GOMIS, Directeur de la SEDICOM ajoutera que le « le présentateur d’une émission religieuse catholique doit être d’une moralité irréprochable, être doté d’une doctrine sûre et éprouvée et avoir la compétence nécessaire dans l’utilisation de ces moyens de communication »

Il revenait au cours de la rencontre à M Barthélémy SENE, chargé de la Relation Presse de l’Archidiocèse de présenter aux animateurs les cinq types d’enjeux de la communication pour l’Archidiocèse de Dakar, « « religieux (formation des fidèles) ; moraux (situation très complexe de notre pays), influer la société vers la redécouverte des valeurs, par exemple ; informationnel (sur l’identité de l’Eglise et de sa vision) ; identitaire (l’image de l’archidiocèse) et social (pour renforcer le dialogue de vie, raffermir les relations avec les autres religions, par exemple) ». M. SENE d’inviter les présentateurs d’émissions religieuses catholiques à « bien connaître le médium qu’ils utilisent (sa ligne éditoriale, son audience, etc.) ; bien connaître leurs cibles et adapter leurs discours ; maîtriser les contours de l’Evangélisation et les textes, au besoin se faire aider par un prêtre ; bien préparer les émissions sans oublier de les faire valider et procéder à des évaluations et se remettre, car il y de va de l’image de marque de notre église ».

Les présentateurs d’émissions qui se sont félicités de cette rencontre ont déploré le cadre informel, l’ignorance des textes réglementaires et doctrinaux « d’où l’urgence de mettre en place cette structure pour une unification du discours et une meilleure présentation de l’Evangile et d’Eglise catholique qui est à Dakar ». Un comité de suivi pour prendre en charge les problèmes liés à la formation et au suivi des présentateurs d’émissions religieuses catholiques et au manque criard de moyens et de ressources est mis en place selon le communiqué.


Lundi 5 Novembre 2012 - 16:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter