PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Emmanuel Macron, personnalité politique préférée des Français !

Dans la perspective de l'élection présidentielle, La Tribune s'est désormais associée avec l'Institut BVA et Orange afin de publier un "Observatoire de la politique nationale". La vague de janvier montre qu' Emmanuel Macron est la personnalité politique préférée des Français devant François Fillon, alors que la gauche connaît un problème de leadership.



Emmanuel Macron, personnalité politique préférée des Français !
Dans la perspective de l'élection présidentielle, La Tribune s'est désormais associée avec l'Institut BVA et Orange afin de publier un "Observatoire de la politique nationale". La vague de janvier montre qu' Emmanuel Macron est la personnalité politique préférée des Français devant François Fillon, alors que la gauche connaît un problème de leadership.
Pour eux, c'est Macron ! A moins de quatre mois du premier tour de l'élection présidentielle, le jeune leader du mouvement "En marche!" apparaît comme la personnalité politique préférée des Français. C'est en tout cas ce qui ressort de la dernière enquête BVA La Tribune Orange réalisée auprès d'un échantillon de 1.210 personnes interrogées du 3 au 4 janvier et dont nous publions les résultats en exclusivité.
 
44% des Français placent Macron en tête...
Quand on interroge les Français sur la personnalité qu'ils souhaitent voir jouer un rôle de premier plan dans les mois à venir, ils placent donc en tête Emmanuel Macron (44%) - qui perd cependant un point en un mois- devant François Fillon (35%) qui chute de cinq points. A la troisième place on retrouve... Alain Juppé, toujours là avec 31%, à égalité avec Nathalie Kosciusko Morizet et... Jean-Luc Mélenchon qui gagne deux ponts en un mois et qui fait le meilleur score des personnalités de gauche. Arnaud Montebourg, qui occupe la sixième place avec 30%, se classe lui en tête des postulants à la primaire du PS et de ses alliés.
 
... devant François Fillon (35%)
La force d'Emmanuel Macron - pour l'instant car à l'heure des choix réels cela pourra à l'inverse constituer une faiblesse - c'est qu'il obtient des bon scores partout: chez les sympathisants du PS (50%, quatrième position), chez ceux du parti "Les Républicains" (50%, cinquième), et particulièrement chez ceux proches de l'UDI et du MoDem (78%, première position).
 
François Fillon, lui, demeure de loin la personnalité préférée des sympathisants de la droite (68%) et plus spécifiquement du parti "Les Républicains" (LR)  avec 79%. Mais il perd cependant dix points chez ces derniers, l'effet de sa victoire à la primaire de la droite fin novembre s'estompant un peu.
 
Confusion dans les rangs du PS
S'agissant cette fois des postulants à la primaire du PS et de ses alliés, on constate un grand éclatement. Il y a incontestablement un problème de leadership..
 
Manuel Valls conserve une assise auprès des sympathisants socialistes mais celle-ci n'est pas des plus solides. Ainsi 50% des sympathisants du PS souhaitent qu'il joue un rôle dans la vie politique mais ils étaient encore 63% à le vouloir quand Manuel Valls était encore premier ministre. Et, sans surprise, Manuel Valls ne convainc pas dans les rangs des sympathisants de gauche hors PS.
 
Benoît Hamon fait un bond spectaculaire auprès des sympathisants de partis de gauche hors du PS (58%; +10) mais aussi, dans une moindre mesure, auprès des sympathisants PS (44%; +5). Il est, des quatre principaux candidats, le seul à bénéficier d'une réelle dynamique à la hausse.
 
Arnaud Montebourg est toujours davantage apprécié des sympathisants de gauche hors PS (48%; -1) que des sympathisants PS (40%; +3) mais sa cote d'influence demeure inférieure à celle de Manuel Valls (auprès des sympathisants PS) et de Benoit Hamon (auprès des sympathisants de gauche hors PS).
 
Enfin, Vincent Peillon, peine pour le moment à émerger : seuls 32% des sympathisants PS et 30% des personnes proches de partis autres que le PS souhaitent qu'il ait davantage d'influence dans la vie politique. Des niveaux inférieurs à ceux obtenus par ses principaux concurrents (sauf Manuel Valls auprès des sympathisants de gauche hors PS).
 
Hollande gagne six point de popularité
Enfin, dans un autre registre, l'enquête BVA La Tribune Orange montre que la popularité de François Hollande se redresse fortement... depuis qu'il a annoncé qu'il ne se représenterait pas. Il n'en reste pas moins que cette popularité (24% de "bonne opinion", soit six points de plus en un mois) demeure faible. Quant au nouveau premier ministre Bernard Cazeneuve, il est apprécié par 51% des Français.


Vendredi 6 Janvier 2017 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter