Emploi des jeunes : Le ministère de la Jeunesse décroche un financement de 18 milliards de la BAD

Un accord de prêt du Projet d’Appui à la Promotion de l’Emploi des Jeunes et des Femmes (PAPEJF) pour un montant de 21 millions d’Unité de compte (UC), équivalant à près de 18,8 milliards de francs CFA, en plus d’une contrepartie nationale de 2,5 milliards, c’est ce qu’a approuvé le Conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) au cours de sa réunion tenue ce mercredi 23 octobre 2013 à Tunis. Le ministère de la Jeunesse qui bénéficie de ce financement aura ainsi les coudées franches pour dérouler son programme sur l'emploi des Jeunes et des femmes qui tient beaucoup à coeur la population sénégalais mais aussi le chef de l'Etat.



Emploi des jeunes : Le ministère de la Jeunesse décroche un financement de 18 milliards de la BAD
Le projet qui traduit ainsi l’engagement du gouvernement du Sénégal pour une véritable promotion des jeunes, s’inscrit en droite ligne de la stratégie du président de la République de création massive d’emplois en faveur des jeunes et des femmes. A cet effet, il permettra, d’après un communiqué du ministère de la Jeunesse,  de l’Emploi et de la Promotion des valeurs civiques, de créer au moins 15 000 emplois durables et décents en milieu rural et périurbain, dont 60% de jeunes garçons et filles et 40% de femmes, et de renforcer les capacités techniques et managériales de 17 000 promoteurs.

Le choix de la chaîne des valeurs agricoles et des services permettra d’élargir les opportunités d’emploi et de création de revenus, dans les régions ciblées de Kaolack, Fatick, Thiès, de la Casamance naturelle (Ziguinchor, Kolda et Sédhiou) et de la banlieue de Dakar par une meilleure valorisation des productions et potentiels spécifiques des zones retenues. Le projet permettra au Sénégal de se doter d’un système national sur le marché de l’emploi avec des statistiques en temps réel sur la demande et l’offre d’emploi. Ce qui facilitera la collecte et l’accès aux données sur le marché.

Le PAPEJF, rappelle le document parvenu à notre rédaction, n’est pas pris en compte dans le cadre de coopération entre la BAD et le gouvernement du Sénégal. C’est plutôt sur la demande expresse du chef de l’Etat, Macky SALL que le président de la BAD a accepté lors de sa visite officielle au Sénégal en septembre 2012, de réorienter des ressources financières vers l’emploi des jeunes et des femmes, indique-t-on.
 
Le PAPEJF traduit ainsi un partenariat fort entre le Gouvernement du Sénégal et la Banque Africaine de Développement. Des experts du bureau de l’Institution financière à Dakar et au Siège à Tunis ont travaillé avec les fonctionnaires de l’Etat du Sénégal pendant plusieurs mois sur la formulation du projet dont l’accord de prêt vient d’être accordé. Le démarrage des activités du PAPEJ devrait intervenir avant la fin de l’année 2013 pour le plus grand bien de la jeunesse sénégalaise en quête d’emploi.
 



Jeudi 24 Octobre 2013 - 14:29




1.Posté par diokondial le 24/10/2013 14:44
Merci au ministre aly coto Ndiaye d'avoir eu cette idée qui va fortement aider le president dans son ambition de créer des emploi.
Maintenant M le ministre de l'Emploi au travail.

2.Posté par boubacar souaré le 13/02/2015 12:22

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter