Employabilité : Thilogne Association et Développement (TAD) s’investit dans la formation des jeunes

Thilogne Association et développement (TAD) entend renforcer la formation de trente (30) jeunes issus de cette localité. Une formation qui va couter près de 20 millions de francs CFA. L’annonce a été faite à l’occasion des deux journées de réflexion axées sur le développement de Thilogne. Des journées de réflexion, en prélude au Festival international Culture et développement de Thilogne qui va se tenir du vendredi 16 au dimanche 18 décembre.



Employabilité : Thilogne Association et Développement (TAD) s’investit dans la formation des jeunes
Les ressortissants de la commune de Thilogne située dans la région de Matam ont organisé des journées de réflexion sur  le développement  de leur localité. Pendant deux jours d’échanges et de partages ces thilognois venus de partout du Sénégal et de la diaspora  ont discuté autour  du thème : « Formation professionnelle et emploi des jeunes : Quelles stratégies pour un développement local soutenu par une économie sociale ? ».
 
Ces deux journées de réflexion qui se ont tenues en prélude du festival international culture et développement de Thilogne a permis de diagnostiquer tous les blocages et de parfaire les points forts des mécanismes mis en place pour booster le développement de leur terroir.
 
Ainsi grâce  à un partenariat tissé avec l'agence nationale pour la promotion de l'emploi des jeunes(ANPEJ) et le 3EPT, pour offrir  une formation qualifiée aux jeunes de  la Thilogne. Pour Mamadou Oumar Bassoum membre de TAD « A travers cette formation nous allons permettre aux jeunes de Thilogne qui sont  très entrepris  mais qui manquent de qualification professionnelle et de financement de pouvoir se formaliser afin de valoriser leur métier sans pour autant sortir de leur localité », a souligné Mr Bassoum.
 
Selon  le  président de  la section TAD  de Dakar  Mamadou Kane « le  choix du thème est guidé par le choix qui  vise à faire de  la jeunesse de Thilogne le fer de lance d’u  développement économique et solidaire  endogène », a déclaré Mr  Kane.
 
Revenant sur le choix du thème de ces journées le président TAD  Section de Dakar d’expliquer que « le moment est venu pour de mettre en place des projets porteurs d’emplois et de richesses afin de fixer les jeunes. Et cette nouvelle orientation de TAD s’inscrit en  droite ligne avec les objectifs de l’acte III de la décentralisation, notamment dans son volet territorialisation des politiques publiques de l’emploi des jeunes. Une orientation qui  vise  en arrière-plan la participation de Thilogne Association et développement à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent. Des objectifs qui  seront atteints avec  le soutien de l’Etat et ses fils et filles et les partenaires traditionnels de la commune », a-t-il noté.
 
Au cours de ces deux journées de réflexion les ressortissants d’ici et de la diaspora ont  échangé sur les voies et moyens pour franchir un autre cap, quarante ans après avoir porté sur les fonts  baptismaux Thilogne Association développement (TAD).


Dimanche 11 Décembre 2016 - 17:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter