En Algérie, le retour du président Bouteflika ne suscite pas que des soulagements

Le président Bouteflika est rentré mardi à Alger après un séjour d'environ 80 jours en France où il avait été hospitalisé à la suite d'un accident vasculaire cérébrale. Selon un communiqué officiel, le chef de l'Etat algérien a achevé la période de soins et de réadaptation fonctionnelle et poursuivra en Algérie une période de repos et de rééducation. En attendant, dans les médias, c'est le scepticisme qui domine, alors que tous les journaux constatent la fragilité évidente du président.



Le président Abdelaziz Bouteflika a rencontré ses ministres après son arrivée à l'aéroport militaire de Boufarik, le 16 juillet 2013. REUTERS/APS/Handout via Reuters
Le président Abdelaziz Bouteflika a rencontré ses ministres après son arrivée à l'aéroport militaire de Boufarik, le 16 juillet 2013. REUTERS/APS/Handout via Reuters

Le président est de retour, vive le président. Le FLN a salué le retour de son dirigeant et entend mettre définitivement fin aux spéculations sur sa capacité à exercer ses fonctions.

Mais si côté gouvernement, les partis au sein de la coalition au pouvoir expriment leur soulagement, dans les médias, le scepticisme domine : tous les quotidiens du pays expriment des doutes sur la capacité du président à exercer ses fonctions dans son état de fragilité avancée et visible.

Il faut néanmoins se tourner vers l'opposition pour entendre se formuler ces doutes à haute voix. Le MSP, parti des islamistes modérés réclament des détails sur la santé d'Adelaziz Bouteflika, comme l'indique Abderrazak Makri, son secrétaire général.

Djoudi Djalloul, porte-parole du Parti des Travailleurs, a également exprimé ses inquiétudes quant à la santé du Président. «Est-ce que la convalescence va durer ?... Ce n’est pas aux politiques de décider ! »

Du côté des sociaux-démocrates, on envisage même des élections anticipées. Il reste au moins neuf mois avant la prochaine élection présidentielle. La question de la santé du président algérien devrait continuer de d'animer les esprits.
Source: RFI



Jeudi 18 Juillet 2013 - 12:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter