En Angola, la RADDHO vilipende Macky : « Il refuse à Karim ce que Wade a accepté pour Idy ».



En Angola, la RADDHO vilipende Macky : « Il refuse à Karim ce que Wade a accepté pour Idy ».
C'est le président sortant Wade qui sera content. Outre la bataille qu'il a entamée au Sénégal depuis son retour vendredi dernier, la Rencontre Africaine de Défense des Droits de l'Homme (RADDOH) pose le débat au niveau continental. Membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuple (CADHP) de l'Union Africaine (UA), la RADDHO ne rate pas la tribune de la 55ème session ordinaire de la CADHP qui se tenu au Luanda depuis le 28 avril. Cela pour critiquée le régime Sall en place qui violerait allégrement les droits de l'homme et bafouerait la dignité des citoyens notamment le fils du président sortant Me Wade.
 
La RADDHO a demandé à la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples d'inviter l'État du Sénégal à « exécuter la décision rendue par la cour de justice de la Cedeao sur la présomption d'innocence et le privilège de juridiction, à conformer sa loi sur la Crei aux règles qui garantissent le droit à un procès équitable consacré par la déclaration universelle des droits de l'Homme ».


L'Organisation pour la défense des droits de l'homme reconnait à Macky Sall, une probable volonté de bien faire en réactivant la Crei, mais, « il ne saurait être admis qu'il soit porté atteinte aux droits des citoyens ». Aux yeux d'Aboubacar Mbodji et ses camarades, l'absence à l'inculpé de tout droit à un recours contre la décision rendue par la commission d'instruction est une aberration.

Mais ce que les défenseurs des droits de l'homme n'acceptent pas par-dessus tous, « c'est la rupture du principe d'égalité des citoyens devant la loi ». À titre d'illustration, la RADDHO note que « un ancien ministre Premier ministre avait été poursuivi pour enrichissement illicite par le vote d'une résolution de mise en accusation par l'Assemblée nationale et renvoyé devant la commission d'instruction de la Haute cour de justice, alors que ce privilège de juridiction a été refusé à Karim Wade ».


Mercredi 30 Avril 2014 - 14:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter