En Chine, l’ancien patron de la sécurité publique Zhou Yongkang assigné à résidence

L’information n’a pas été confirmée officiellement, mais plusieurs sources proches du pouvoir l’ont relayée. L’ancien patron du tout puissant ministère de la sécurité publique serait assigné à résidence en Chine. Zhou Yongkang a dirigé la sécurité d’Etat avec une main de fer sous l’équipe dirigeante précédente ; aujourd’hui, il serait accusé de corruption.



Zhou Yongkang, membre du Politburo chinois, pendant une réunion avec le Congrès Népalais à Kathmandou, le 16 août 2011. REUTERS/Navesh Chitrakar
Zhou Yongkang, membre du Politburo chinois, pendant une réunion avec le Congrès Népalais à Kathmandou, le 16 août 2011. REUTERS/Navesh Chitrakar

C’est une absence aux funérailles de l’ancien ministre du Pétrole qui a réveillé les spéculations. Zhou Yongkang n’était pas présent hier matin aux obsèques de Tang Ke à Pékin. Le disparu était pourtant considéré comme l’un des parrains politiques de l’ancien ministre de la Sécurité publique. Dai Qing, écrivain et fille du général Ye Jianying : « Sauf si Zhou Yongkang est sur le point de mourir ou s’il est immobilisé sur une civière, pour rien au monde il n’aurait raté ces funérailles. On remarque d’ailleurs que les médias chinois n’ont pas fait état de l’enterrement. S’il n’est pas venu, c’est qu’on l’a empêché de venir. Zhou Yongkang était le disciple de Tang Ke, ce dernier l’a aidé à lui succéder au ministère du Pétrole ».
 

Selon des témoins présents au cimetière de Babaoshan hier matin à 8 h, l’ancien ministre de la Sécurité publique n’a pas non plus envoyé de couronne de fleur portant son nom comme le veut la tradition. Depuis l’été dernier, plusieurs médias de Hong-Kong affirment que Zhou Yongkang fait l’objet d’une enquête  pour corruption. Ce dernier ayant disparu des écrans officiels depuis maintenant près d’un an. 
 

« Pas étonnant » qu'il soit arrêté
 

Yu Meisun, ancien secrétaire du bureau général du Conseil des Affaire d’Etat cité par NTDTV, télévision chinoise basée aux Etats-Unis : « Depuis le 18e congrès du parti l’année dernière, les gens proches de Zhou Yongkang, les membres de sa famille mais aussi ses anciennes secretaires, des responsables dans les milieux pétroliers (NDLR : au sein du groupe CNPC), ont été arrêtés. Cela ne serait donc pas étonnant que ce soit son tour aujourd’hui ».
 

Zhou Yongkang est-il assigné à résidence comme l’affirme des sources proches du pouvoir aujourd’hui ? L’ancien ministre de la sécurité d’état sous la précédente équipe dirigeante est aussi un proche du dirigeant déchu Bo Xilai, condamné à la prison à vie pour corruption et abus de pouvoir le 22 août dernier.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 12 Décembre 2013 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter