En Egypte, le référendum constitutionnel s'ouvre sur fond d'attentat

En Egypte, 52 millions d’électeurs sont invités ces mardi et mercredi à participer à dire « Oui » ou « Non » à une nouvelle constitution qui doit remplacer celle des Frères musulmans approuvée par référendum en 2012. Un référendum à risque et sous haute surveillance. Une bombe a explosé ce mardi matin au Caire sans toutefois faire de victimes, peu avant l'ouverture des bureaux de vote.



Le ministère de l’Intérieur vient d’annoncer le démantèlement d’une cellule qui s’entraînait à perpétrer des actes terroristes lors du référendum.

 
Depuis l’attentat de Mansourah qui a fait 17 morts en décembre, il ne se passe pratiquement plus un jour sans que les médias n’annoncent qu’une ou plusieurs bombes ont été désamorcées ou que des ceintures explosives ont été trouvées en possession de groupuscules proche des Frères musulmans.

 
Un climat qui a provoqué la phobie de l’attentat chez beaucoup d’Egyptiens qui ont donc peur de participer au référendum constitutionnel et préfèrent attendre voir comment les choses vont se passer.

rfi.fr

Mardi 14 Janvier 2014 - 12:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter