En RDC, des familles fuient les zones contrôlées par les rebelles du FDLR

Au Nord-Kivu alors que l'ONU, après la défaite militaire du M23, promet de s'attaquer aux autres groupes rebelles actifs dans l’est de la RDC, la société civile du territoire de Lubero annonce l'arrivée de plus de 500 familles, ces derniers jours. Ce sont les habitants des zones contrôlées par les FDLR, les rebelles hutus rwandais, qui figurent en tête de liste des groupes armés que la Monusco et les FARDC se sont promis de combattre. Des populations qu’il faut protéger, pour les autorités du Lubero.



En RDC, la population fuit les zones contrôlées par les groupes rebelles. UNHCR / P. Taggart
En RDC, la population fuit les zones contrôlées par les groupes rebelles. UNHCR / P. Taggart
Joseph Malikidogo Mutsuva

le président de la société civile du Lubero s'inquiète pour les populations qui vivent encore sous la coupe des FDLR

Nous venons de recenser l’arrivée de plus de 3 000 personnes."

66___rdc___son_societe_civile_fdlr__.mp3 66_-_RDC_-_Son_societe_civile_FDLR_-.mp3  (521.06 Ko)



Dépêche

Mercredi 4 Décembre 2013 - 11:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter