En Tunisie, le rappeur Weld el-15 relaxé en appel

Condamné par contumace pour outrage à la police à quatre mois de prison ferme après un concert jugé insultant contre la police tunisienne, le rappeur tunisien Weld el-15 a été relaxé en appel jeudi. Il était en détention depuis le 5 décembre 2013, après s'être rendu de lui même à la police.



A Tunis, le 17 décembre 2013. REUTERS/Zoubeir Souiss
A Tunis, le 17 décembre 2013. REUTERS/Zoubeir Souiss
Maître Ghazi Mrabet, avocat du rappeur Weld el-15
Il y a une justice en Tunisie."

72___tunisie_son_avocat_rappeur_weld_el_15_me_ghazi_mrabet.mp3 72_-_TUNISIE_SON_Avocat_rappeur_Weld_el_15_Me_Ghazi_Mrabet.mp3  (494.24 Ko)



Dépêche

Vendredi 20 Décembre 2013 - 11:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter