En campagne de sensibilisation à Sacré Cœur-Mermoz, Marième Badiane et Cie dispersées à coup de gaz asphyxiant

Chaude campagne de sensibilisation des femmes de l’Alliance Pour la République. Une guerre de positionnement à la mairie de Mermoz-Sacré Cœur entre le Parti Socialiste (PS) et le parti présidentiel qui ne dit pas son nom. Marième Badiane et Cie de l’APR attaquées à coup de gaz asphyxiant dans la commune de Barthélémy Dias. Des jeunes supposés proches du maire socialiste sont soupçonnés.



 
Malgré le langage diplomatique, la bataille des alliés de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour le contrôle de la commune d'arrondissement de Sacré Cœur-Mermoz sera farouche. L'APR et le PS ont déjà commencé.
 En politique, les acteurs   ne dévoilent pas leur ambition même face à leurs alliés. La présidente nationale des femmes de l'APR et Cie menaient tranquillement leur campagne de sensibilisation dans ladite commune. Ce, sur l'acte 3 de la décentralisation, ont humé du gaz lacrymogène. 


En effet, c'est au moment de la discussion générale qu'un groupe de jeunes non encore identifiés, a actionné la bombe asphyxiante, plongeant immédiatement les femmes de l'APR dans une atmosphère indescriptible entre toux et yeux larmoyants. Faisant d'une pierre d'un coup, Marième Badiane annonce qu'elle va aller à l'assaut de la mairie Sacré Coeur-Mermoz pour les prochaines locales du 29 juin 2014. "J'y habite depuis 23 ans, je partage tout ce que j'ai avec cette commune. Je veux donc la diriger", rage la responsable apériste. Ce, après sa camarade de parti, Ndéye Binta Gassama toute aussi décidée à barre la route à Barthélémy Dias.

Interrogée sur l'ambition de cette dernière, Marième Badiane ne manque pas de mettre les pieds dans le plat. Laissant entendre que cela ne la dérange aucunement. Pis, "certaines candidatures ne peuvent être considérées que comme de la coquetterie", ironise Marième Badiane.  ça promet. 


 
 


Samedi 22 Février 2014 - 10:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter