En plus des multiples accusations contre sa personne, Me Wade peine à trouver de bons avocats pour laver son honneur

L’ex-président de la République, Me Abdoulaye Wade cherche désespérément de bons avocats pour laver son honneur sur les accusations relatives à des milliards planqués à l’étranger et des véhicules volés du Palais. Mes Boucounta Diallo et Mbaye Dieng qui étaient sollicités ont tout bonnement refusé de défendre Abdoulaye Wade.



En plus des multiples accusations contre sa personne, Me Wade peine à trouver de bons avocats pour laver son honneur
Les nombreux scandales du régime libéral ont fini par inciter les avocats à éviter Me Abdoulaye Wade. En effet, par souci de laver son honneur  par rapport aux multiples accusations, notamment les 430 milliards de FCFA planqués à l’extérieur et l’affaire des véhicules dérobés du Palais qui continuent de défrayer la chronique, le secrétaire général du Pati Démocratique Sénégalais (PDS) avait déposé deux plaintes. L’une contre le coordonnateur adjoint du forum civil, Moussa Félix Sow qui avait fait cette révélation, et l’autre contre l’Etat du Sénégal qu’il accuse d’avoir réquisitionné des véhicules du PDS.
 
C’est donc dans ce sillage que Me Wade a voulu se munir de bons avocats d’où les sollicitations de Mes Boucounta Diallo et Mbaye Dieng. Mais, à sa grande surprise, le président déchu verra son offre être déclinée par ces deniers. Par ailleurs, si le premier nommé, à qui on a voulu confier le dossier sur les milliards convoyés à l’étranger par des ministres de l’ancien régime, explique son niet par le fait qu’il s’est toujours engagé dans la lutte contre la gabegie et la malgouvernance, le second qui devait se charger de la défense des intérêts du devancier de Macky Sall a tout bonnement renvoyé le pape du Sopi à ses anciens clients à savoir le cabinet François Sarr qui assurait quand Wade était au magistère, nous informa une source proche de Wade citée par le journal « Le quotidien ».
 
 Toutefois, puisqu’à défaut de ce que l’on n’a pas, on se contente de ce que l’on a, Me Abdoulaye Wade devrait sans doute se rabattre sur des avocats qui lui sont toujours restés fidèles. Mes Souleymane Ndéné Ndiaye, Madické Niang et El Hadj Amadou Sall devront sans doute postuler comme pis-aller.


Vendredi 25 Mai 2012 - 12:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter