En route vers Pâques 2015

La Semaine Sainte et la fête de Pâques sont des temps très denses pour les chrétiens. Ces célébrations, préparées souvent plusieurs mois à l’avance (pour les catéchumènes et les chorales par exemple) sont particulièrement solennelles. Toutes les paroisses et les communautés chrétiennes de l’Archidiocèse de Dakar accompagnent cette montée vers Pâques tout au long du Carême et de la Semaine Sainte. Cette montée se fait toujours selon les mêmes jalons puisqu’elle suit le récit de l’Évangile. Ces jours rassemblent de nombreux fidèles : pour quelle raison ? Quel est le sens de la Semaine Sainte et de Pâques pour les catholiques ? Pourquoi la date de Pâques varie-t-elle selon les années ?



En route vers Pâques 2015
La Semaine Sainte précède la fête de Pâques. Elle commence le dimanche des Rameaux et commémore les derniers jours du Christ : le repas de la Cène, sa Passion, sa mort. Avec la fête de Pâques, qui célèbre sa Résurrection, ces jours forment la phase centrale de toute l’année liturgique.
 
 
La Semaine Sainte

●     Dimanche des Rameaux (29 mars 2015)
Six jours avant la fête de La Pâque juive, Jésus retourne à Jérusalem. La foule l’acclame lors de son entrée dans la ville. Elle a tapissé le sol de rameaux verts, formant comme un chemin royal en son honneur.
C’est en mémoire de ce jour que les catholiques portent à l’église des rameaux. Ces rameaux, une fois bénis, sont tenus en main par les fidèles qui se mettent en marche, en procession : marche vers Pâques du peuple de Dieu à la suite du Christ. Rappelons que la  Pâque  juive fête  la  sortie  d’Égypte par  les  Hébreux après  400  ans d’esclavage.
 
 
●     La Messe chrismale (Mardi Saint 31 mars 2015)
Elle a normalement lieu le jeudi matin, mais est plutôt célébrée le soir d’un des jours précédents pour permettre une plus grande participation des fidèles. Dans l’Archidiocèse de Dakar, cette messe est traditionnellement célébrée le Mardi Saint (mardi après le Dimanche des Rameaux). Au cours de cette messe, que l’évêque célèbre avec l’ensemble des prêtres du diocèse, il consacre le saint chrême, cette huile parfumée utilisée pour les sacrements du baptême, de la confirmation, de l’ordre (diacre, prêtre et évêque). Il bénit aussi l’huile des catéchumènes (futurs baptisés) et l’huile pour le sacrement des malades. Ces huiles, conservées ensuite dans chaque paroisse, seront utilisées au cours de l’année à venir. Signalons que le Saint chrême est l’origine  du  terme «messe  chrismale».
 
 
●     Jeudi Saint (02 avril 2015)
Avant de mourir, Jésus prend son dernier repas avec les 12 apôtres dans la salle dite du « Cénacle » : saint Paul et les évangélistes Marc, Luc et Matthieu rapportent les récits de la Cène (1re Épître aux Corinthiens, 11 ; Évangile selon saint Luc, 22 ; Évangile selon saint Marc, 14 ; Évangile selon saint Matthieu, 26) qui institue l’eucharistie dans laquelle le pain et le vin deviennent Corps et Sang de Jésus-Christ. Par l’eucharistie le Christ rend grâce et offre par avance son Corps et son Sang pour le salut des Hommes. Après ce repas de la Cène, l’heure de l’épreuve approchant, le Christ se rend au jardin des Oliviers avec les Apôtres pour veiller et prier.

 
L’Église célèbre la messe « en mémoire de la Cène de Seigneur », puis les fidèles s’unissent à la prière du Christ ce soir-là, en veillant auprès du saint sacrement (le pain et le vin consacrés) jusque tard dans la nuit.
 
 
●     Vendredi Saint (03 avril 2015)
Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre dans la population par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les Hommes. Interrogé par Ponce Pilate (gouverneur romain de la région), flagellé par les soldats romains, il est condamné à être cloué sur une croix – supplice réservé alors aux criminels. La Passion continue avec l’ascension de la colline du Golgotha (littéralement « mont du crâne », autrement appelé « Calvaire ») chargé de la croix. Il tombe plusieurs fois d’épuisement. Crucifié, il expire au bout de quelques heures. Descendu de la croix par ses proches, il est enveloppé dans un linge blanc (le « linceul ») et mis au tombeau.

 
Les chrétiens sont appelés au jeûne (qui consiste à se priver de nourriture suivant l’âge et les forces du fidèle), démarche de pénitence et de conversion, et expression visible de l’attente du Christ. L’office du vendredi Saint, appelé « célébration de la Passion du Seigneur », est centré sur la proclamation du récit de la Passion (Évangile selon saint Jean). Il est souvent proposé aux fidèles un chemin de croix qui suit les étapes de la Passion du Christ.
 
 
 ●     Samedi Saint (04 avril 2015)
La célébration de la nuit du samedi Saint est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle les catholiques célèbrent le passage des ténèbres à la lumière, la victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi dans la nuit le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles. C’est aussi durant cette veillée pascale que sont célébrés les baptêmes d’adultes, nouvelles naissances en Christ ressuscité.
 
 
●     Dimanche de Pâques (05 avril 2015)
« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20). Par ce passage de la mort à la vie (« Pâques » signifie « passage »), le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Le dimanche de Pâques est l’une des fêtes chrétiennes qui rassemble le plus de fidèles. C’est un jour d’allégresse marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie. L’Église entre ce jour-là dans le Temps pascal qui fête Pâques durant 50 jours, jusqu’à la Pentecôte.
 
 
La Vigile pascale
 
●     Quand célèbre-t-on la Vigile pascale ?
La Vigile (ou veillée) pascale se célèbre dans la nuit du samedi Saint au dimanche de Pâques, le plus souvent aux environs de 22 heures.
 
●     Qu’est-ce que la Vigile pascale ?
Pour comprendre le sens donné par les catholiques à la Vigile pascale, il faut savoir que :
  • Dans la liturgie, comme c’en était l’usage au temps du Christ, la vigile (veille au soir) fait partie de la journée du lendemain (c’est pourquoi d’ailleurs on peut célébrer le samedi soir la messe du dimanche tout au long de l’année).
  • La veillée nocturne suggère presque spontanément le temps de l’attente extraordinaire, et le jour nouveau l’arrivée d’une réalité nouvelle : la vigile est donc accordée à l’idée de « passage » (« Pâques » veut dire « passage »).
  • La célébration de Pâques lors de la Vigile est l’événement annuel qui donne à l’Église un nouvel élan constitutif : cet élan vient de la célébration de la mort et la Résurrection du Christ, source des différents sacrements.
  • La Vigile pascale est l’occasion de baptêmes d’adultes et de jeunes, et l’occasion aussi de la rénovation par les fidèles des promesses de leur baptême ; on y célèbre l’eucharistie au cours de laquelle sont accueillis pour la première fois les nouveaux baptisés.

●     Comment se déroule cette veillée pascale concrètement ?
La veillée commence dans les ténèbres et s’illumine avec la flamme du cierge pascal, symbole du Christ ressuscité, qui est transmise aux cierges distribués à tous les fidèles de l’assemblée. Puis commence la longue liturgie de la Parole : relecture de l’histoire du Salut à la lumière de la Résurrection (7 textes de l’Ancien Testament avec psaumes et prières). Puis lecture du passage de la lettre de saint Paul sur le baptême et de l’Évangile de la Résurrection. Après la « litanie des saints » (appel à la prière des saints) puis la bénédiction de l’eau du baptême, les catéchumènes sont baptisés et confirmés.
Enfin tous participent à l’eucharistie.
 
 
Pourquoi la date de Pâques varie-t-elle selon les années ?
●     Les catholiques fêteront Pâques cette année le dimanche 05 avril, alors qu’en 2014 par exemple, ils l’avaient fêtée le 20 avril :
Les chrétiens célèbrent Pâques en fonction de la date de la Pâques juive (fêtée le 14 nizan, c’est-à-dire le jour de la pleine lune de printemps). Il y eut, dans les premiers siècles du christianisme, diversité dans la manière de fixer le jour de cette commémoration. La règle fut établie par le premier concile de Nicée et l’empereur Constantin en 325 : Pâques est célébrée le premier dimanche suivant la pleine lune de printemps. La date de Pâques varie donc d’une année à l’autre.

oficom

Samedi 28 Mars 2015 - 12:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter