En tournée dans le Sud du pays, Anna Sémou Faye annonce un paquet de "grands projets"



En tournée dans le Sud du pays, Anna Sémou Faye annonce un paquet de "grands projets"

La tournée nationale entamée jeudi dernier dans le sud du pays, a déjà conduit la délégation dans la zone centre (Fatick, Kaolack). Une tournée qui entre dans le cadre, explique la Directrice Générale de la Police Nationale (DGPN) de «se rendre compte des conditions exactes de travail, écouter les hommes, connaître leurs difficultés et les encourager à poursuivre le travail’’.

Arrivée hier soir à Tambacounda où un 6ème malade mental a été tué pas plus tard qu’hier jeudi, elle  annonce un paquet de "grands projets" dont notamment l’ouverture d’un grand hôtel de police et d’un cantonnement de Groupement Mobile d’Intervention (GMI). « Nous avons de grands projets pour Tambacounda. Nous commencerons d’abord par ériger ici un grand hôtel de police », dit la remplaçante du commissaire Abdoulaye Niang après un entretien avec les agents du commissariat urbain de Tambacounda.
« Tout cela pour montrer que nous sommes conscients qu’il y a lieu de monter encore en puissance par rapport à notre présence, à la présence de manière générale des forces de sécurité, pour prendre en charge les questions de sécurité dans la région de Tambacounda », renchérit Anna Sémou Faye qui bande aussi les muscles contre les trafiquants de drogue. Des agents de l’Office Centrale de Répression du Trafic Illicite de Stupéfiants (OCRTIS) dans la délégation de la DGPN, cette dernière ne manque pas d’assurer que l’office sera bien présente à Tambacounda. Ce, dans le cadre du projet de la Police, d’ériger des brigades régionales de lutte contre la drogue à travers le pays.


« Nous voulons encourager la mutualisation des moyens pour que nos services de manière générale puissent davantage assurer la sécurité des personnes et des biens. Ce que nous pouvons faire à la suite de cette tournée, c’est de renforcer certainement les effectifs, de permettre à nos éléments de pouvoir être davantage sur le terrain et voir aussi comment améliorer leurs conditions de travail et de vie », relève la patronne de la Police nationale qui était également en compagnie du directeur du matériel et du budget de la Police nationale, le représentant du directeur des constructions au ministère de l’Intérieur. Ce qui traduite, précise-t-elle à l’APS, la volonté de « commencer déjà à concrétiser tous les chantiers ou tous les projets qui avaient été déjà ficelés ». 


Vendredi 21 Février 2014 - 15:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter