En vue du 23 mars, la COJER et l'UJTL se regardent en chiens de faïence



"Ils versent au quotidien dans la diversion, la diffamation, les menaces pour bâtir un projet de déstabilisation de notre pays. Les arrestations de militants du PDS (Parti Démocratique Sénégalais) suite à des complots pour attenter à la vie des Sénégalais et détruire les biens publics suffisent comme exemple", dresse la toute nouvelle coordonnatrice de la Convergence des Jeunesses Républicaines (COJER). Thérèse Faye de prévenir: "Ce sera comme à la guerre: oeil pour oeil, dent pour dent".


Menaces qui ne sont pas prises au sérieux par le camp adverse de l'Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL). Toussaint Manga et Cie qui condamnent l'arrestation des responsables libéraux qu'ils qualifient d'"injustes" et d'"arbitraires", préviennent:  "Macky Sall et son régime sont conscients que les esprits épris de paix et de justice n'accepteront jamais la forfaiture qui se dessine à l'horizon. Le bras armé procède à des arrestations tous azimuts. Sans le savoir, il ne fait que qu'envenimer la situation car cette logique d'intimidation et de musèlement ne fait que renforcer notre engagement militant mais aussi notre volonté à nous dresser contre l'injustice et l'arbitraire...",  dans les colonnes du "Le populaire".


Mercredi 18 Mars 2015 - 10:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter