Enquête sur le charnier de Kamango: les Congolais sur plusieurs pistes

Le gouvernement congolais affirme enquêter sur les événements de Kamango le jour de Noël. Une vingtaine de corps avaient été découverts dans cette localité située dans la province du Nord-Kivu. Plusieurs pistes sont explorées, selon Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais, y compris celle qui peut mener à l'armée ougandaise via des militaires démobilisés.



Une patrouille de l'armée ougandaise. Que s'est-il exactement passé à Kamango?
Une patrouille de l'armée ougandaise. Que s'est-il exactement passé à Kamango?
Lambert Mende
Porte-parole du gouvernement congolais

"Soit il s’agit des ADF-Nalu [une rébellion ougandaise] qui voudraient mettre la pression sur notre gouvernement pour l’empêcher d’exécuter l’opération de désarmement forcé annoncé par le président, soit il s’agit de compatriotes congolais qui essayent d’utiliser la menace des ADF-Nalu pour créer un espace de non-droit. […], soit il s’agit d’un groupe qui viendrait d’Ouganda..."

Dépéche

Dimanche 29 Décembre 2013 - 10:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter