Enrichissement Illicite : La « véritable » fortune de Karim Wade ?

Les sommes les plus folles ont été entendues dans le cadre de l'affaire Karim Wade. Des milliards en a plus finir. Le principal concerné a toutefois nié une bonne partie de cette fortune colossale et a fait son propre inventaire.



Enrichissement Illicite : La « véritable » fortune de Karim Wade ?
Estimé au départ à 694 milliards de FCFA, le patrimoine de Karim Wade, dont le procès s’est ouvert hier au Tribunal Régional de Dakar,  a été revu à la baisse au fur et à mesure que l’instruction évoluait. Au moment de son inculpation, 117 milliards 037 millions 993 mille 175 FCFA ont été avancés par la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Un trésor  que l’ancien ministre des infrastructures devra expliquer l’origine licite pour recouvrer sa liberté.  D’ailleurs, lors de son interrogatoire  le 15 octobre 2013, Wade fils avait nié détenir un patrimoine de 8 milliards. Une réponse servie aux pandores de la Brigade de Recherche qu’il met sur le compte de la bataille politique. En effet, Karim a voulu à travers cette déclaration, « marquer l’esprit des sénégalais » car le président de la République, Macky Sall, avait au lendemain de son investiture à la magistrature suprême, déclaré un patrimoine de 8 milliards.

L’ancien patron de l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI) dit ne disposer réellement que d’un immeuble de 4 étages à la Sicap Rue 10, destiné au personnel travaillant pour son père et sa famille. Par ailleurs, Karim réclame aussi la propriété de deux terrains à Point E,  sur lesquels sont actuellement construits la villa de son pater, tout en notant que ces deux biens lui ont été cédés par Wade père, dans le cadre d’un partage d’ascendant.

A l’intérieur du pays, l’ancien ministre ne nie pas non plus  la possession deux terrains à Kebemer. Des terres octroyées par le conseil municipal et un autre terrain à Touba, offert par feu Serigne Saliou Mbacké ancien Khalife Général des Mourides. A cela s’ajoute un appartement à la Rue de la Faisanderie à Paris, acquis grâce à un prêt.

Côté finances, le détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC)  de Rebeuss affirme aussi disposer d’un compte à la banque Julius Baer  de Monaco crédité d’un montant d’environ 1, 3 Milliard de FCFA. Mais à l’en croire, cette fortune ne lui appartiendrait  pas et proviendrait d’un don fait à son père, par des amis chefs d’état arabe. Et d’ajouter que même « le président Macky Sall serait au courant de l’existence de ce compte bancaire » domicilié à Monaco.
Un portefeuille d’actions  à la Banque d’Investissement pour laquelle il a travaillé  lui reviendrait de même, révèle le quotidien  Enquête.

Concernant les sociétés dont il serait propriétaire, Karim Wade bat en brèche. Il dit n’avoir jamais été à l’origine de la constitution de CD-Média (Cheikh Diallo Media) et n’avoir jamais intervenu dans celle  de AHS (Aviation Handling Service) ni  être à la base des rapports entre DAPORT  et ADS (Aéroport du Sénégal).

Quant à ses relations avec DP-World Dakar (Dubai Port World) SA et DP-World FZE, elles  étaient strictement liées à ses fonctions ministérielles.


Vendredi 1 Août 2014 - 11:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter