Enrichissement illicite : Karim, une « accusation hypothétique »



Enrichissement illicite : Karim, une « accusation hypothétique »
 
Mise en demeure par le Procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Karim Wade n’a qu’un délai d’un mois pour justifier ses biens. Il s’agit notamment, selon Alioune Ndao, d’un domicile au Point-E, Dubaï Port World (Dpw), des aéroports, etc. Mais nulle part on ne parle de la gestion de l’Anoci, du Plan Takkal, du fameux jet privé, des comptes bancaires fournis dans les paradis fiscaux, des appartements à Paris, Londres et ailleurs. Ce qui amène « L’As » à s’interroger sur cette « surprenante accusation » dont fait mention le procureur spécial de la Crei.
 
Presque tous les dossiers chauds, selon « L’As », sur lesquels on avait misé pour le mouillé ont été enterrés soit écartés tout bonnement. Le dossier de l’Anoci avait été le plus médiatisé sans faire allusion au Plan Takkal du secteur énergétique. Alioune Ndao et ses pandores, n’ont-elles pas trouvé du solide dans ces différents dossiers pré-servis au public ? Pour l’heure, si les accusations de la Crei sont fondées, le fils de l’ex-chef d’Etat pourrait s’offrir une place dans le concert des milliardaires (691 milliards de nos francs)
 


Samedi 16 Mars 2013 - 09:13




1.Posté par Ame cisse le 16/03/2013 17:37
Karim wade tu es un profiteur même pas Honte de volé l argent du peuple

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter